TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Transdev et VDL électrifient Amsterdam 

Arnaud Marchal

Le groupe VDL Bus & Coach a organisé une présentation 

début juin à Amsterdam pour faire découvrir le réseau de transport urbain de la ville qui s’est doté de 100 bus électriques VDL Citea.

Amsterdam est une agglomération de plus de 1,350 million d’habitants et dispose d’un aéroport international. La concession du transport public qui comprend la desserte de l’aéroport de Schiphol, est confiée à Transdev, via sa filiale Connexxion jusqu’en 2028.

 

Depuis 2015, l’agglomération planche sur l’évolution de ses moyens de transport pour les rendre plus propres. Après avoir étudié différentes offres, c’est la proposition de VDL Bus & Coach qui a été retenue. Une solution performante et complète, incluant des bus électriques ainsi que l’infrastructure nécessaire à leur recharge, tout en offrant suffisamment d’autonomie pour assurer le bon fonctionnement des lignes en exploitation.

 

Le 15 avril 2016, l’agglomération a signé un accord décrivant l’évolution du transport public  de la ville vers l’utilisation d’énergies propres. Ainsi, à partir de 2025, tout nouveau véhicule intégrant le parc devra être « zéro émission polluante », et l’électricité utilisée devra être 100% renouvelable. Dès 2030, l’ensemble de la flotte de bus devra avoir été renouveler, pour atteindre 100% de véhicule à zéro émission polluante.

 

 

2018 : début de la transition électrique

C’est pour cela que depuis le 1eravril 2018, Connexxion exploite 100 bus électriques réalisant 30 000km par jour. Pour ce faire, VDL a proposé une solution complète comprenant des chargeurs rapides en ligne, complétés par des chargeurs lents pour la recharge de nuit au dépôt.

 

VDL a livré 51 Citea SLFA-180 et 49 Citea SLFA-181 électriques. Ils remplacent 86 véhicules diesel précédemment utilisés pour réaliser la même mission de service public. Un total de 23 chargeurs rapides Helios de 450 kW a été installé, afin de permettre la recharge complète des batteries en 20 minutes seulement sur 4 sites différents, dont le dépôt de Connexxion à proximité de la gare routière. L’exploitation a été réorganisée afin de permettre d’intégrer ses temps de recharge sans perturber le cadencement des lignes.

 

Au dépôt, les chargeurs rapides sont utilisés en journée, alors que des chargeurs lents d’une puissance de 30kW assurent la charge des batteries la nuit (les véhicules sont équipés de double chargeur pour la charge lente et acceptent ainsi une puissance de  60kW). La solution proposée par VDL permet une continuité de service 24heures sur 24 et 7 jours sur 7. Avec un tel dispositif, et en fonction des lignes effectuées, chaque véhicule parcourt entre 120 et 500km par jour.

 

Les installations sont extensibles, afin de permettre la montée en puissance de l’électrification du réseau, et VDL a déjà enregistré une commande de 160 Citea électriques supplémentaires livrés d’ici à 3 ans pour l’agglomération d’Amsterdam.

 

Quels changements pour les usagers et les conducteurs ?

Pour les usagers, le changement le plus perceptible est la diminution du bruit, aussi bien à l’intérieur des bus qu’aux points d’arrêt. En effet, aucun bruit n’est émis à l’arrêt. Le moteur électrique se coupant lorsqu’il n’est pas utilisé. Les véhicules sont donc plus discrets en ville et, à l’intérieur, seul le léger sifflement du moteur se fait entendre. 

 

En dehors de ce silence de fonctionnement, le Citea électrique est quasiment identique au Citea Diesel, mis à part les 4 batteries à refroidissement liquide disposées sur le toit (169kWh). Le véhicule est équipé de trois girouettes électroniques. A noter que les bus sont dotés de prises USB pour permettre la recharge d’appareil mobile, et du WiFi.

 

Pour les conducteurs, la conduite est proche d’un véhicule diesel, il faut seulement doser prudemment l’accélération, car le couple du moteur électrique Siemens de 210 kW est assez conséquent (3800Nm). La planche de bord est simplifiée au maximum. 

 

Pour réaliser une recharge rapide, le conducteur devra se stationner sous le portique de recharge en suivant le marquage au sol, et déployer le pantographe situé sur le toit au niveau de l’essieu avant pour qu’il se connecte au chargeur. Le système est conçu pour se relier correctement même si le véhicule n’est pas parfaitement aligné sous le chargeur, avec un système de rail qui lui permet de se déplacer de gauche à droite si besoin. 

 

Une fois raccordé, un système lumineux sur le portique indique au conducteur si la charge est en cours, terminée ou bien si il y a un problème. Bien entendu, il peut visualiser le niveau de charge depuis l’écran principal du tableau de bord.

 

La révolution électrique est en marche

Le choix de VDL Bus & Coach par l’agglomération d’Amsterdam est dû à la capacité de VDL à faire une offre complète et rationnelle intégrant véhicules et infrastructure adaptés et évolutifs. Il est évidemment impossible de donner un prix à un tel véhicule, qui ne peut fonctionner sans une infrastructure complète. Et cette dernière doit être dimensionnée en fonction du projet pour être adaptée. 

 

VDL dispose d’une solide expérience depuis le lancement du premier Citea électrique SLF-120 en 2013 lors du salon UITP de Genève. Ce sont maintenant 220 bus électriques VDL répartis sur 14 sites qui sont en services. Ils ont ensemble déjà parcourus plus de 10 millions de kilomètres. Rien moins que 10 autres projets de ce type compléteront les 14 premiers dans un avenir proche.