Dernières actualités …

L’Allemagne investit massivement sur l’axe Berlin-Szczecin

 

Près de 500 M€ (80% par l’État fédéral et 20% partagés entre la Ville-État de Berlin et le Land de Berlin-Brandebourg) représente un coût élevé pour une ligne de 136 km.

 

Cette opération correspond pourtant aux demandes de l’association Allianz Pro Schiene qui vise à moderniser et à électrifier les principaux liens ferroviaires de l’Allemagne avec les réseaux ferrés des pays voisins*.

 

Il s’agit ici de la ligne internationale entre Berlin et la ville portuaire polonaise de Szczecin au nord-est de la capitale allemande. Ligne dont seul 53% du trajet est actuellement sous tension (15 kV 16-2/3 alternatif en Allemagne et 3 kV continu en Pologne) et 44% à voie unique depuis 1945.

 

De 2021 à 2026, il s’agit de remettre à niveau la section de 49 km entre Angermünde et la frontière germano-polonaise avec renouvellement, remise à double voie, automatisation de la signalisation et électrification parallèlement à la reconstruction de cinq gares.

 

En même temps, l’ensemble de l’itinéraire sera adapté à la vitesse maximale de 160 km/h. Entre la frontière allemande et Szczecin 10 des 15 kilomètres du parcours devront bénéficier de la même modernisation.

 

À l’issue de ces différentes opérations, le trajet entre Berlin et Szczecin sera effectué en 1 heure 30 avec des rames et des locomotives bi-courants, au lieu de 1 heure 50 aujourd’hui - au mieux - avec des rames automotrices diesel.

 

* Voir actualité Mobilités Magazine du 10 juillet 2020.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale