Dernières actualités …

Les neuf propositions de GRDF

25/06/2020

 

Lors d’une conférence qui s’est tenue le 23 juin 2020, Édouard Sauvage, directeur général de GRDF, a présenté un ensemble de propositions pour contribuer au plan de relance de l’économie française tout en accélérant la transition écologique.

 

Ces 9 propositions, dont la mise en œuvre pourrait être immédiate, s’articulent autour de 4 axes : le gaz vert, la rénovation et la construction, la mobilité et la sécurité.

 

Elles visent toutes à relocaliser et décarboner l’économie en limitant le recours aux finances publiques et l’impact sur la facture de gaz du consommateur. Ces propositions vont dans le sens d’une meilleure maîtrise par les territoires de leur politique énergétique.

 

 

Accélérer sans attendre le développement du gaz vert

 

Selon GRDF, le biométhane coche toutes les cases des enjeux d’actualité qu’ils soient économiques, sociaux, environnementaux.

 

Le plan de relance est l’occasion d’en accélérer la production, alors que 9 français sur 10 plebiscitent la production d’énergie renouvelable locale.

 

GRDF propose 3 mesures volontaristes permettant d’anticiper l’essor du biométhane avec 12 TWh de capacité installée dès 2023, de réduire le coûts de raccordement aux réseaux gaziers supportés par les porteurs de projets et d’inciter l’investissement local et responsable.

 

 Le potentiel n’est plus à démontrer avec plus de 25 TWh de capacité en projet, dont la moitié concrétisable dans les 5 ans à venir.

 

Au délà de ses bénéfices environnementaux multiples, le gaz renouvelable permet de créer des dizaines de milliers d’emplois en France et en Europe, et d’assurer une diversification et une stabilité de revenus aux agriculteurs. Pour GRDF, la filière est prête et souhaite un signal positif dans le cadre du plan de relance.

 

 

Répondre aux enjeux de décarbonation de la rénovation et de la construction

 

Les mesures pour limiter l’impact carbone de la rénovation et de la construction, qui a elles-seules représentent plus d’un tiers des émissions de CO2, sont largement attendues. Les propositions de la Convention Citoyenne ont de nouveau traduit des attentes fortes et propose notamment la généralisation de la renovation globale des batiments à laquelle GRDF adhère totalement.

La production de gaz vert en 2019 a été équivalente à la consommation de gaz des logements neufs construits ces deux dernières années ; elle devrait être multipliée par 2 encore cette année au regard de la dynamique enregistrée même pendant la crise.

 

GRDF propose aux collectivités un mécanisme de financement complémentaire leur permettant d’imposer un minimum de gaz vert dans les futurs logements se chauffant au gaz. GRDF propose également de concentrer les aides publiques à la rénovation sur les seuls PAC ou appareils dont la puissance thermique nominale est inférieure ou égale à 6 kW.

 

La PAC hybride - solution combinant une PAC de faible puissance et une chaudière gaz très haute performance - dispose de multiples atouts : solution moins onéreuse pour le consommateur, optimale pour l’environnement, garantissant une flexibilité de l’ensemble des infrastructures énergétiques.

 

 

Contribuer à réduire l’impact climatique et améliorer la qualité de l’air avec le BioGNV

 

Des mesures de soutien aux véhicules lourds et utilitaires roulant au BioGNV sont aussi nécessaires pour contribuer à la décarbonation du secteur des transports. L’évolution des aides à l’acquisition de camions roulant au gaz renforcerait l’attractivité de cette mobilité qui permet aux PME de réaliser des gains dès les premiers kilomètres d’utilisation.

 

GRDF souhaite investir 36 M€ supplémentaires sur 2021/2022 pour accélérer les programmes de renouvellement de canalisations et de branchements.

 

« GRDF, forte de ses missions de service public, souhaite participer à l’effort national. L’urgence climatique ne peut plus attendre. En accélérant la mise en service de nouveaux sites de méthanisation, la part du gaz vert consommé en France contribuera à décarboner les secteurs de la rénovation, de la construction et de la mobilité et plus globalement l’économie. Tout cela avec un recours limité aux finances publiques », a souligné Édouard Sauvage.

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale