Dernières actualités …

Ligne des Cévennes : 150 ans et toujours du mordant

 

À la mi-juin 2020, après un trimestre de fermeture pour travaux urgents, le trafic ferroviaire a pu reprendre sur la ligne des Cévennes.

 

Une ligne qui se prépare à fêter solennellement ses 150 ans d’existence, puisque la liaison (Saint-Germain-des-Fossés) Clermont-Ferrand-Nîmes, dite « la ligne aux cent tunnels* » a été achevée en mai 1870.

 

Toutefois la « bête noire », comme les habitants surnommaient alors les locomotives à vapeur, était déjà entrée en gare de Villefort en 1862, tandis qu’à l’extrémité sud du parcours de la ligne (Beaucaire) Nîmes-Alès avait été - dès 1840 -  l’un des axes pionniers du rail en France.

 

Depuis janvier 2020, les trois nouvelles rames Coradia Liner acquises par l’État au profit de la région dans le cadre du transfert des services TET du « Cévenol » (Clermont-Ferrand-Nîmes-Marseille) sont en ligne pour les services express.

 

Si elles ont apporté d’emblée un confort accru aux voyageurs, la précarité des infrastructures demeure toutefois. Ce qui, à terme, pourrait menacer la pérennité de la ligne.

 

Aussi, la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée investira 10,5 M€ d’ici 2023 pour éviter la coupure qui menaçait dès 2021 pour des raisons de sécurité entre Villefort et Alès.

Il s’agira de mettre en œuvre des travaux de réhabilitation de la voie (ballaste et traverses), des ouvrages d’art (drainage et jointoiements de tunnels et de viaducs), des ouvrages en terre (tranchées et talus) et des équipements de signalisation (câblages). Auxquels s’ajoute la rénovation des systèmes de sécurité de sept passages à niveau.

 

Un investissement qui a été précédé en urgence par le chantier SNCF Réseau qui a nécessité l’interruption des trafics. Chantier d’un montant de 1,9 M€ pour la maintenance des ouvrages d’art et de la voie et la réparation des systèmes de filets de protection détecteurs d’obstacles entre Langeac et Langogne (53 km), section la plus menacée dans l’immédiat...

 

 

* Exactement 111 tunnels ou galeries plus 70 ponts et viaducs. Un ensemble qui cumule 32,8 km. Près de 11% du parcours entre Clermont-Ferrand et Nîmes. La ligne culmine à 1025 m d’altitude à La Bastide-Saint-Laurent-les-Bains.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale