Dernières actualités …

La FNAUT demande au Président une «politique volontariste en faveur du rail»

 

Dans une lettre au président de la République publiée le 25 mai 2020, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports), invite le Chef de l’État à « une politique volontariste pour enrayer la croissance des transports routiers et aériens [...] et pour éviter une catastrophe écologique et préparer un avenir viable [...] de donner la priorité au transport ferroviaire, d’inscrire la France dans le projet 2021* et d’en transcrire les objectifs dans notre pays ».

 

Une politique volontariste d’autant plus nécessaire, selon la Fédération des Usagers, qu’après les crises précédentes (« gilets jaunes » et grèves contre la réforme des retraites), « la crise sanitaire rebat les cartes à court terme [alors] que les transports publics sont remis en cause dans leurs fondements [et] à moyen terme le report vers le tout-voiture encouragé par la peur du Covid-19 et un prix de l’essence très bas n’est pas une solution ».

 

Aussi, « la SNCF qui va accumuler trois milliards d’euros de déficit mérite tout autant d’être sauvée que les secteurs aérien ou automobile. [Et] le respect de la distanciation physique que l’on peut espérer temporaire nécessite de faire circuler davantage de trains et d’accroître les fréquences ».

 

Selon la FNAUT, « il s’agit d’une question de fond car les comparaisons européennes montrent que le réseau ferré français reste sous-utilisé [...] et qu’il peut supporter davantage de circulations ». 

 

Parmi les  orientations proposées, on retrouve la nécessité de l’indépendance de SNCF Réseau, l’adaptation des péages à la capacité contributive des trafics, la TVA limitée à 5,5% sur les transports publics, l’internalisation des coûts externes des modes les plus polluants et l’arrêt de la construction d’infrastructures routières directement concurrentes de lignes ferroviaires.

 

S’ajoutent l’accélération de l’introduction de la concurrence entre opérateurs ferroviaires et une coordination « efficace » entre train et autocar.

Et il faut suivre l’exemple de nos voisins européens qui associent cadencement et investissements...

 

* Projet européen dit « Green Deal » qui veut faire de 2021 l’année européenne du rail.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale