Dernières actualités …

La RENFE devra réduire la durée de son contrat grande vitesse

 

La commission espagnole de la Concurrence (CNMC) oblige l’ADIF (équivalent espagnol de SNCF Réseau) et la RENFE, l’exploitant ferroviaire historique, à réduire à cinq années la durée du contrat décennal d’exploitation des lignes à grande vitesse qui a été conclu en 2019.

 

Une durée qui avait été justifiée par l’acquisition à Talgo de 49 rames à grande vitesse supplémentaires à livrer au cours du contrat. Des rames destinées à accroître l’offre de l’opérateur sur une partie importante du réseau, avec les trois axes majeurs Madrid-Barcelone-frontière française, Madri-Valence/Alicante et Madrid-Séville/Malaga.

 

Il s’avère que ces trois axes seront justement ceux qui vont s’ouvrir à la concurrence à partir de décembre 2020 au profit de deux consortiums.  ILSA, qui associe Trenitalia et la compagnie aérienne de Valence Air Nostrum, et Rielsfera, une filiale de la SNCF.

 

Deux nouveaux opérateurs de la grande vitesse et qui ont acquis respectivement 23 et 14 rames destinées à ces mêmes services sur la base d’un contrat d’une durée de cinq ans.

 

Il s’agira donc de laisser 30% de l’offre aux deux consortiums sur la première ligne, 20% de l’offre pour ILSA sur la seconde et 10% de l’offre sur la troisième pour Riesfera.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale