Dernières actualités …

Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral

Propos recueillis le 17 avril 2020

 

La métropole lyonnaise est confinée et son réseau de transport collectif* tourne, comme partout, au ralenti. Comment Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral, se place-t-elle dans la perspective d’un déconfinement, désormais programmé pour le 11 mai ?

 

 

Mobilités Magazine : où en est le réseau des transports en commun lyonnais aujourd’hui ?

Fouziya Bouzerda : conformément aux recommandations, nous avons adapté le plan de transport depuis le début du confinement. A ce jour, nous opérons environ 50% de l’offre classique pour une demande qui ne représente plus que 10% de ce que nous enregistrons habituellement. Les choix se sont effectués en concertation avec les représentants des territoires afin de maintenir presque partout une offre minimale. Le fonctionnement du Sytral n’est pas trop altéré. En particulier, grâce aux nouvelles technologies, nous exerçons nos mandats et réglons nos dépenses en temps et en heure pour ne pas pénaliser nos prestataires dans cette période difficile.

 

MM : comment voyez-vous le 11 mai ?

FB : nous allons nous organiser d’ici là pour être prêt à produire avec nos délégataires entre 70 et 80% de l’offre à ce moment là, tout en espérant que la reprise soit progressive à tous les niveaux, que ce soit dans les écoles, dans les entreprises, dans les administrations... C’est pour cela que pour nous, la poursuite du recours au temps partiel, le lissage des heures de pointe… représentent autant de facteurs exogènes qui participeraient à une reprise sécurisée dans les transports en commun, là où la distanciation sociale est mise à rude épreuve. C’est pour cela que nous avons mis en place un comité de reprise. Il associe les représentants de la santé, de l’état, de l’éducation nationale, des milieux économiques… et des opérateurs de transport, en vue de coordonner nos actions.

 

MM : quels aménagements prévoyez-vous ?

FB : comme d’autres autorités organisatrices ou opérateurs, nous sommes favorables au port du masque pour les usagers et nous sommes prêts à collaborer dans ce sens pour faciliter leur diffusion. Idem pour les produits hydroalcooliques. Des plexiglass de protection pour les conducteurs seront installés. Partout où cela est possible nous allons créer des circuits différenciés en fonction des flux, dissocier la montée et la descente des voyageurs, avec l’adoption d’une signalétique au sol renforcée. Nous devons convaincre la population que la sécurité sanitaire dans les transports en commun est irréprochable. Car l’enjeu de cette reprise est d’éviter le recours à la voiture individuelle qui casserait la dynamique sur laquelle le réseau lyonnais est engagé depuis plusieurs années.

 

*Retrouvez à ce sujet le témoignage de Pascal Jacquesson, DG de Keolis Lyon.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale