Dernières actualités …

Antoine Cataldo, directeur général d’Autocars Faure

Mobilités Magazine : quelle est la situation d’Autocars Faure aujourd’hui ?

Antoine Cataldo : depuis le début du confinement, sur le millier de véhicules que compte le groupe Raymond Faure, nous n’avons aujourd’hui qu’une quinzaine de véhicules qui roulent, environ. Les circuits touristiques et les transports occasionnels sont à l’arrêt, les ramassages scolaires sont stoppés et les lignes régulières allégées. Sur les 1 200 collaborateurs du groupe directement concernés par les activités transport de voyageurs, administratif, dépôts, conducteurs, garages…, la plupart sont en chômage depuis une quinzaine de jours.

 

MM : qu’attendez-vous des mesures d’aide annoncées çà et là ?

AC. : beaucoup d’entreprises vont connaître rapidement des difficultés de trésorerie. Il me semblerait indispensable que les autorités organisatrices (Etat, Régions, Départements…) conjuguent leurs efforts afin que, in fine, nous arrivions à couvrir 80 % de nos coûts totaux. Cela me parait être la solution indispensable pour garantir la pérennité d’entreprises qui concourent à une activité publique essentielle dans les territoires.

 

MM : comment peut évoluer le calendrier ?

AC : aujourd’hui, nous n’avons qu’une visibilité imparfaite de l’impact du confinement qui n’a joué que sur la moitié du mois de mars. S’il est appelé à durer, il faudra observer précisément à la fin de ce mois les comptabilités et faire un point courant avril pour disposer des chiffres utiles afin de prendre les bonnes décisions.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale