Dernières actualités …

Vers une alliance européenne de l’hydrogène

 

La Commission européenne a l’ambition de réunir acteurs industriels, opérateurs de transport et décideurs politiques dans une future Alliance européenne de l’hydrogène, qui serait destiné à stimuler cette technologie au service du développement durable et de la protection environnementale.

 

Il s’agirait d’abord d’identifier les « nœuds technologiques », de cibler les investissements et les financements puis d’adopter des normes et des systèmes de régulation avec, dès septembre 2020, un Forum industriel européen fera le point sur le sujet.

 

Parmi les cibles, se trouve la traction ferroviaire déjà bien avancée dans ce domaine grâce à l’expérience du I-Lint d’Alstom dont deux rames sont en service commercial depuis septembre 2018 sur des lignes régionales de Basse-Saxe (nord de l’Allemagne). Deux commandes, soit 14 rames pour la Basse-Saxe et 27 pour la région de Francfort sont en cours avec des livraisons d’ici 2022.

 

Parallèlement, le constructeur helvétique Stadler met au point une version hydrogène de ses rames Flirt, tandis qu’Alstom étudie une version électrique + hydrogène du Regiolis, rame régionale française de la gamme Coradia.

 

La démarche de la Commission s’appuie sur l’expérience de l’Alliance européenne de la batterie (EBA) créée en 2017 et destinée à développer le secteur en réunissant États membres, Banque Européenne d’Investissement, recherche et industries-clés. L’objectif est de capter un marché de 250 M€ d’ici 2025.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale