TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Le retour du tram mono-caisse ou la réouverture d’un marché

 

Le tramway court mono-caisse a toujours existé. C’est même sa base technique historique dès l’apparition des premières motrices à deux essieux, à la fin du XIXesiècle. 

 

Le développement des rames articulées à l’échelle industrielle sur la base de grandes séries, se situe principalement en Allemagne au tournant des années 1950-1960 avec des solutions qui sont alors développées par Düwag.

 

En revanche, les constructeurs d’Europe de l’Est - principalement Tatra dans l’ex-Tchécoslovaquie et Konstal en Pologne, qui avaient adopté la technologie américaine PCC en 1947 et en 1958 - sont restés fidèles à la motrice unique, mais elle était ici conçue avec deux bogies moteurs. Ces matériels ont été exploités en unités multiples avec une seule motrice en service et les autres en remorques.

 

Un héritage « revisité » revendiqué par Modertrans, entreprise polonaise créée en 2005 à Poznan (ouest du pays) et qui a fait ses premières armes dans la « reconstruction » de tramways en créant de nouveaux modèles à plancher bas ou surbaissé à partir de châssis motorisés de classiques tramways mono-caisse Konstal*.

 

Avant de lancer, de 2011 à 2015, ses propres modèles de rames triples ou quintuples dans la gamme baptisée Moderus Gamma. De laquelle est issue en 2017 la version prototype uni-caisse dite Moderus Beta à 90 places et 14,5 m de longueur. 

 

La première commande de 10 rames - dont deux bidirectionnelles et cinq en option – est à livrer en 2021 au réseau de la conurbation de Silésie industrielle autour de Katowice. 

 

La première rame, livrée en novembre 2019 est en essais dans le cadre du service commercial des heures creuses. Et le 10 février 2020, le réseau d’Elblag au nord-est du pays a mis en service quatre unités simples tandis que celui de Poznan doit recevoir cinq rames d’ici octobre 2021.

 

Ces types de matériel visent a priori l’offre en heures creuses sur les grands réseaux, quitte à revenir aux unités multiples aux heures de pointes. Mais en raison de leurs coûts, ces matériels peuvent également se révéler intéressants pour l’exploitation des petits réseaux.

 

 

* Parallèlement à la création de rames articulées sur base de châssis allemands Düwag.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload