TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Nouvelle saison pour la série Modernisation Marseille-Aix

 

Le 12 février 2020, Jacques Frossard, directeur territorial PACA de SNCF Réseau, a donné, dans le cadre de sa conférence de presse annuelle, le nouveau calendrier des opérations de modernisation de la ligne Marseille-Aix-en-Provence, qui est entrée d’ores et déjà dans une seconde phase de modernisation après l’achèvement d’une première en 2008.

 

Cette fois l’objectif principal vise - d’ici octobre 2021- à obtenir plus de cadencement avec un train aller-retour au quart d’heure en heures de pointes entre les gares de Marseille-Saint-Charles, Saint-Antoine, Simiane, Gardanne et Aix-en-Provence. Tandis que les autres gares et haltes périurbaines seraient desservies à la demi-heure au lieu de 40 minutes aujourd’hui.

 

Cet accroissement de capacité est notamment rendu possible par la mise à double voie de la section Gardanne-Luynes (4,5 km), dotée en même temps d’une nouvelle signalisation. Une opération qui nécessitera la fermeture partielle de la ligne de juillet à octobre 2020.

 

S’ajoutent, après l’achèvement du nouveau plan de voies en gare d’Aix-en-Provence, la mise en place d’un poste informatisé à Aix et d’une télécommande des circulations sur l’ensemble de la ligne depuis Marseille, la construction d’une nouvelle halte périurbaine à Plan-de-Campagne, l’allongement des quais à 220 mètres dans les principales gares afin d’accueillir des trains longs, le remplacement du pont-rail de Simiane, d’un passage à niveau à Aix et l’allongement à tous les quais de la passerelle  en gare d’Aix.

 

Une phase parallèle de modernisation de la ligne est également en préparation en coopération avec Bombardier Transport. Elle vise à rendre la ligne à 100% électrique... sans l’électrifier totalement !

 

La caténaire ne sera en effet installée que depuis la bifurcation de Saint-Barthélemy jusqu’à Saint-Antoine (6 km) et en gare d’Aix-en-Provence (1 km) soit sur seulement 26% du kilométrage Marseille-Aix, compte-tenu de la section initiale électrifiée sur 2,4 km et commune avec la ligne Paris-Marseille.

 

Un investissement estimé à 30 M€, très inférieur à celui d’une électrification bout en bout, dont la facture grimperait très rapidement en raison des huit tunnels et galeries à équiper.

 

Parallèlement, une dizaine d’engins AGC bi-mode figurant aux effectifs du dépôt de Marseille Blancarde sera équipée de batteries en remplacement des packs moteur diésels existants (2 M€ par rame, hors études).

 

D’autres AGC seraient également équipés au profit de la « Ligne de la Côte Bleue » (Marseille-Martigues-Miramas) et de l’antenne Avignon-Sorgues-Carpentras toutes deux partiellement électrifiées.

 

L’interminable feuilleton de la modernisation de la ligne Marseille-Aix mériterait de devenir une nouvelle toile de fond pour la célèbre série marseillaise Plus belle la vie, qui fait les délices des aficionados du genre sur FR 3 avec près de 3000 épisodes depuis 2004.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload