TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Trois lots en concurrence dans les Hauts de France

 

Le 20 janvier 2020, le Conseil régional des Hauts-de-France a délibéré sur la mise en concurrence de trois lots du réseau ferré régional qui feront l’objet d’un appel d’offres en bonne et due forme dès l’été prochain.

 

Des lots choisis en fonction de trois critères principaux. Leur géographie, qui permet une exploitation cohérente voire en partie indépendante, des autres ensembles de lignes, l’existence d’un parc de matériels roulants homogène et l’état de leur infrastructure. De quoi donc donner un maximum d’atouts et de garanties à l’exploitant choisi...

 

Premier lot : les lignes de l’Étoile de Saint-Pol-sur Ternoise (Arras-Saint-Pol, Béthune-Saint-Pol et Étaples-Saint-Pol). Un ensemble de 130 km de lignes à voie unique non électrifié qui peut être considéré comme  une sorte de « coupon détachable » pour leur exploitation (ce qui impliquerait des correspondances systématiques), mais aussi  pour la maintenance des infrastructures, puisque la LOM permet aux régions d’être gestionnaires d‘infrastructures délégués. Ces lignes sont en cours de remise à niveau, une opération qui sera achevée en 2021.

 

Deuxième lot : les lignes de l’Étoile d’Amiens, vaste ensemble qui se développe jusqu’à Laon, Hirson et Saint-Quentin, à l’est, Albert, Abbeville, Le Tréport et Abancourt,  à l’ouest,  Creil et Compiègne au sud, et il englobe la totalité de l’axe Creil-Beauvais-Le Tréport.

 

Un axe qui vient d’être remis à niveau alors que  l’antenne Abbeville-Le Tréport devrait l’être à l’issue d’u accord en cours de discussion entre État et Région. Un deuxième lot complexe à gérer en raison de l’utilisation de mêmes infrastructures par des opérateurs différents.

 

Troisième lot : la ligne Paris-Persan-Beaumont-Beauvais, pour laquelle la région désire la mise en place d’une offre cadencée* avec une « autonomisation » de la maintenance d’un parc de matériels homogène.

 

Les trois lots proposés ne sont pas négligeables, puisqu’ils totalisent pas moins de près de 760 km de lignes (30% de la longueur du réseau) et de 4,9 millions de trains.km TER annuels (22,2% de l’offre).

 

 

*  Paris-Beauvais est desservie par 18,5 trains allers-retours/jour en semaine.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload