TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

La honte de l’avion gagne l’Allemagne, au profit du train

L’Allemagne a, pour la première fois depuis des décennies, accusé une baisse significative de ses relations aériennes intérieures, qui s’est manifestée très fortement à l’été et à l’automne 2019.

 

Avec un premier recul de 3,2% en août, suivi d’un second de 3,9% en septembre, de 6,6% en octobre et de 12,3% en novembre. Une baisse de près de 24% en quatre mois !

 

Après la Suède et d’autres pays nordiques, l’Allemagne est-elle aussi gagnée par la « honte de l’avion » ?

Ce serait un phénomène nouveau dans un pays qui, en dépit de son fort attachement aux transports publics urbains, suburbains et régionaux, est particulièrement marqué, côté relations à grandes distances, par la prédominance de l’avion comme de l’automobile grâce à un réseau autoroutier performant.

 

Au-delà d’une  conjoncture économique morose, il faut ne pas oublier qu’une part non négligeable des raisons de la baisse des relations aériennes intérieures tient à l’impact de la LGV Berlin-Munich, qui concurrence désormais la plus rentable ligne du réseau aérien avec Hambourg-Munich. 

 

Ce qui a permis d’inverser les répartitions modales, le train passant de 23 à 46% et l’avion de 48 à 30%. La route recule de 29 à 24 %, les cars de Flixbus prenant ici des parts de marché à la voiture.

 

 

* Offre comparée et calculée de centre-ville à centre-ville en tenant compte des temps d’accès aux aéroports et des actuelles contraintes sécuritaires aériennes.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload