TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Cachez ces deux gares que nous ne saurions voir

 

Dans une interview au Journal du Dimanche daté du 26 janvier 2020, Benjamin Griveaux, candidat officiel de LREM à la Mairie de Paris, propose ni plus ni moins que de déplacer la Gare de l’Est à la Porte de La Villette, afin de créer sur la trentaine d’hectares d’espaces ferroviaires ainsi dégagés une sorte de « Central Park » parisien.

 

En guise de réplique préventive puisque qu’elle a été publiée quelques heures auparavant, Cédric Villani - son concurrent dissident de la même mouvance - propose une solution de même type pour la gare du Nord, mais limitée ici aux services Thalys et  Eurostar, qu’il renvoie de la Gare du Nord vers le futur pôle transports de Saint-Denis-Pleyel, destiné dans son esprit à devenir la grande gare du Nord parisien.

 

À Paris-Est, les retombées de cette proposition en matière des transports de banlieue comme de celle des réseaux urbains seraient quasi-impossibles à gérer et à financer.

 

Il faudrait en effet totalement remodeler un nœud du réseau du métro (lignes 4,5 et 7) configuré depuis un siècle en fonction de la gare. Sans oublier que reléguer les flux de banlieues en périphérie ajouterait des complexités et des coûts supplémentaires. Et un éloignement forcé du cœur de Paris pour pas moins de 35,5 millions de voyageurs annuels.

 

À Paris-Nord, outre les mêmes problèmes de reconfiguration du côté du métro (lignes 4, 5 et 2 via La Chapelle), l’éloignement des têtes de lignes de flux nationaux et internationaux majeurs n’inciterait pas les 18,5 millions de voyageurs annuels de Thalys et d’Eurostar à utiliser les réseaux de transports publics, non configurés pour ce changement considérable.

 

On sait qu’une campagne électorale est classiquement l’occasion de déclarations plus ou moins farfelues, d’autant que les candidats ne peuvent pas, a priori, avoir une bonne connaissance de tous les sujets* comme de leur complexité.

 

Mais ces deux propositions, quoique largement relayées dans les médias sur le thème d’une  banale « bataille des deux gares », relèveraient plutôt de l’incompétence, voire de l’irresponsabilité, commune aux deux rivaux…

 

 

* D’autant que Benjamin Griveaux soutient le projet « CDG Express » qui relierait l’aéroport de Roissy à... la Gare de l’Est !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload