Dernières actualités …

Guillaume Pepy n’aimait-il pas les trains de nuit ?

05/11/2019

 

À l’occasion du changement de PDG de la SNCF, le 1er novembre 2019, le collectif « Oui au train de nuit » est allé à la rencontre des voyageurs pour dresser un bilan de l’action du PDG sortant, Guillaume Pepy, sur les trains de nuit.

 

Il s’agissait de demander l’âge des usagers du train de nuit, puisque M. Pepy avait précédement déclaré que « la moyenne d'âge des voyageurs des trains de nuit est passé de 40, à 45, puis à 50, puis 55, puis à 60, puis à 65 ans. C’est-à-dire que le produit n’était pas le produit que les jeunes attendent ».1 

 

Près de 400 voyageurs ont contribué, avec un résultat surprenant : l’âge moyen enregistré par le collectif serait de 34 ans et seulement 10% des voyageurs ont plus de 65 ans, tandis que 49% ont moins de 30 ans ! Le résultat est semblable sur Paris-Briançon et sur Paris-Portbou/Latour-de-Carol.

 

Le collectif dénonce depuis trois ans le fait que les trains de nuit (TdN) aient été démantelés sur la base de chiffres erronés 2. En réalité, toujours selon l’organisation, les taux d’occupation sont bons, et le TdN s’autofinance plutôt mieux que les TER ou Transiliens.

 

Pour le député LREM Joël Giraud, lui aussi défenseur des trains de nuit, « il faut changer les gens à la tête de la SNCF ». L’arrivée de Jean-Pierre Farandou signera-t-elle le retour en grâce de ces liaisons ?...

 

 

(1) Loopsider, 4 Questions à Guillaume Pepy, PDG du groupe #SNCF, Twitter @Loopsidernews, 24 avril 2019 (ou sur Loopsider, facebook , 19 avril 2019).

 

(2) Interview de « Oui au train de nuit » par Sarah Lefèvre, Les 8 arguments du PDG de la SNCF pour supprimer les trains de nuit sont bidons, StreetVox, 23 mars 2017.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale