Dernières actualités …

Les Pays de la Loire stimulent Alençon-Le Mans-Tours

 

L’axe (Caen) Alençon-Le Mans-Tours, rocade ferroviaire majeure du Grand Ouest, est depuis bien longtemps oubliée par la SNCF. Pourrait-elle renaitre grâce aux efforts des régions ?

 

La région des Pays de la Loire va renforcer significativement l’offre sur la ligne. Le 15 décembre 2019, à l’entrée en vigueur du nouvel horaire 2029-2020, la section Alençon-Le Mans bénéficiera de cinq allers-retours journaliers supplémentaires, le premier permettant une arrivée à Alençon avant 8 heures pour répondre aux besoins des scolaires et des salariés.

 

Tandis que le TER remplaçant le TET passé aux mains de la région permettra un retour à Alençon depuis Le Mans à 18 heures. Sur la section Le Mans-Château-du-Loir l’offre s’accroîtra de 3 allers- retours.

 

Cette offre accrue aura des retombées sur l’ensemble de la rocade Caen-Tours, qui bénéficiera de l’équivalent de cinq allers-retours quotidiens supplémentaires. Soit deux directs et trois par optimisation des correspondances au Mans en coordination avec les régions voisines Normandie et Centre-Val de Loire qui se partagent le parcours de la ligne.

 

Une solution qui ne règle pas le problème des trains inter-régionaux, maillon manquant de l’offre ferroviaire. Ces trains n’existent de fait que par coopération entre régions, et ils ont remplacé des TET abandonnés par l’État dès avant la réforme. L’ouverture à la concurrence stimulera-t-elle ce créneau ?

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale