Dernières actualités …

La Cour des Comptes lance un pavé dans la vitrine TER

 

Avant l’ouverture à la concurrence des trains régionaux, la Cour des Comptes a opportunément présenté en guise d’état des lieux un rapport sur les TER.

 

Rapport ou réquisitoire ?  Plutôt une sorte d’entre-deux qui dénonce à la fois « des réforme tardives et une clarification nécessaire », en faisant « des constats préoccupants (liés à la) baisse de la fréquentation, la dégradation de la qualité de service (et à) l’augmentation des coûts d’exploitation ». Ce que montrerait l’évolution du secteur de 2012 à 2018.

 

Le rapport explique aussi que, en dépit des efforts des régions qui ont « fortement investi dans le renouvellement du matériel roulant et même dans la régénération du réseau ferroviaire et de certaines gares », s’ajoutent « des politiques tarifaires toujours plus favorables aux usagers ».

 

Des mesures positives qui ont pourtant abouti à une situation difficile. Un « apparent paradoxe (qui) s’explique par l’état dégradé du réseau qui conduit à des retards et ralentissements, notamment sur les lignes peu fréquentées mais également par une offre de service mal adaptée et par des coûts salariaux élevés », explique la Cour.

 

On ne peut reprocher à la Cour des Comptes d’avoir une vision comptable en constatant que « les TER sont une activité coûteuse de plus en plus subventionnée ». Mais le rapport ne réduit pas la réalité des TER à leur bilan financier. Il lance aussi neuf recommandations sur lesquelles nous reviendrons.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale