TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Passage à niveau de Saint-Pierre-sur-Vence : l’accident de trop ?

 

Accident de passage à niveau, donc accident routier faut-il le rappeler. Mais qui provoque rapidement une grève des roulants SNCF largement suivie.

 

Le 16 octobre à 16 h 15 à Saint-Pierre-sur-Vence (Ardennes) sur la section Reims-Charleville-Mézières de la ligne Soissons-Givet, un convoi exceptionnel routier (une machine betteravière)  dérouté est bloqué sur un passage à niveau qu’il n’a pu franchir, et il est heurté par un TER qui relie Sedan à la gare Champagne-Ardenne TGV.

 

Le conducteur - seul agent du train - et 10 des 70 voyageurs sont blessés. La radio du train étant hors service, ce dernier a dû se diriger vers le plus proche téléphone de voie pour faire interrompre les circulations sur la ligne.

 

Dès le lendemain, des agents de conduite et contrôleurs ont fait valoir leur « droit de retrait », aboutissant à une massive paralysie des trafics TER et, en partie, du Transilien. Un arrêt de travail qui a culminé le vendredi 18 octobre, la veille des vacances d’automne.

 

Ce sont essentiellement ces trains qui sont « à agent seul » selon une « politique du risque calculé » (par la direction) qui posent problème, estiment les syndicats de cheminots.

 

L’événement reflète la fragilité de la situation sociale à la SNCF. Où se mêlent échec de la grève contre la réforme ferroviaire et mise en place de la « nouvelle SNCF » dès 2020. En même temps que la fin du « recrutement au statut ». Et de nouvelles craintes liées à la réforme des retraites...

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload