Dernières actualités …

La métropole de Bordeaux va lancer son REM par étapes

 

À l’occasion du Congrès de Régions de France, qui s’est tenu à Bordeaux du 30 septembre au 1er octobre 2019, Bordeaux Métropole et SNCF Réseau ont présenté le projet de « Réseau Express Métropolitain », premier exemple d’une démarche qui, côté SNCF Réseau, avait été justement esquissée lors d’un colloque réuni... à Bordeaux le 28 mai 2019.

 

Elle vise à offrir une offre ferroviaire structurante aux voyageurs qui vivent dans l’aire d’attraction des métropoles.  « Un service cadencé et régulier, avec des arrêts rapprochés et une forte amplitude horaire » expliquait Patrick Jeantêt, président de SNCF Réseau.

 

À Bordeaux, la démarche est portée en commun depuis décembre 2018 par Bordeaux Métropole et la région Nouvelle Aquitaine, et fortement stimulée par Gérard Chausset, élu de Mérignac et vice-Président Transports de la Métropole.

 

Il s’agit ici de s’appuyer sur le réseau TER et les matériels existants pour mettre en place un transport ferroviaire métropolitain qui desservirait des villes situées en première et en seconde couronne bordelaise, quitte à réactiver des lignes actuellement sous-exploitées situées en zone urbaine* comme la ligne de Ceinture à l’ouest du centre-ville et de rouvrir des gares et haltes abandonnées, principalement celles proches d’une ligne de tramway et qui pourraient être mises en connexion avec le réseau des transports urbains.

 

Fin 2021, l’ancienne gare du Bouscat (Ceinture) sera rouverte, avant d’être connectée à ligne D du tramway qui sera en service fin 2019, tandis que l’ancienne gare de Talence-Médoquine, point de contact urbain entre la ceinture et la ligne vers Dax et Arcachon serait remise en service en 2023.

 

Une mise en place par étapes de 2024 à 2028 afin de proposer des services « passe-Bordeaux Saint-Jean » nord-sud cadencés à la demi-heure puis au quart d’heure en heures de pointe, au fur et à mesure des améliorations de capacités des lignes, notamment le quadruplement de la section Bordeaux-Langon de la ligne de Toulouse, lié aux préparatifs de la LGV Bordeaux-Toulouse.

 

Il s’agira alors d’un itinéraire de Saint-Mariens-Saint-Yzan (ligne de Nantes) à Langon (ligne de Toulouse), et un autre de Libourne (ligne de Paris) à Cestas (ligne Bordeaux-Dax) qui serait ensuite prolongé sur l’antenne Facture-Arcachon.

 

Des axes auxquels s’ajouterait la ligne de Ceinture déjà doublement raccrochée au second itinéraire nord-sud envisagé. A hauteur de Bordeaux-Médoquine en direction de Bordeaux-Saint-Jean et à Pessac en direction de Dax/Arcachon.

 

Dès décembre 2019 les titres de transports urbains seront utilisables sur la ligne de Ceinture et jusqu’à Blanquefort parallèlement au tram-train du Médoc, une pré-étape du futur REM ?

 

 

* Pas moins de 18 gares SNCF sont situées sur le territoire de Bordeaux Métropole mais seules 7 d’entre-elles sont reliées aux transports urbains. Avec en tête le grand pôle TER-trams-bus de Cenon sur la rive droite et la gare de Mérignac-Arlac sur la Ceinture.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale