TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Rapport Duron : les Travaux Publics d’Aura montent au créneau

A la veille des échéances électorales municipales, puis régionales, qui s’annoncent, la Fédération Régionale des Travaux Publics Auvergne-Rhône-Alpes (FRTPAURA) vient d’établir une liste de 24 projets qualifiés de prioritaires, assortie d’un sondage représentatif des attentes des populations.

 

Comme d’autres, la FRTPAURA a bien noté que le Conseil d’Orientation des Infrastructures (rapport Duron) n’avait retenu aucun projet dans la programmation de la Loi d’Orientation des Mobilités, en dehors de la Route Centre Europe-Atlantique, dans l’Allier !

 

Dans la foulée, son président a demandé à ses 12 fédérations départementales de sélectionner chacune deux projets qu’elles estiment prioritaires. « Il s’agit d’avoir à éviter d’attendre au-delà de 2030 pour la réalisation d’investissements dignes de la deuxième région de France », argumente son président, Pierre Berger. Une plaquette présentant ces 24 priorités va donc être transmise à chacun des candidats aux prochaines consultations.

 

On y retrouve bien sûr la plupart des investissements chiffrés qui ont été recalés, ou tout au moins décalés dans le temps, par le rapport Duron, au premier rang desquelles l’A 45 entre Lyon et Saint-Etienne, les accès au Lyon-Turin, la modernisation de la ligne entre Lyon et Clermont-Ferrand… ou encore les aménagements routiers de désenclavement du Cantal.

 

« Un enjeu économique important sachant que chaque million d’euros investi par an représente 10 emplois directs ou indirects », calcule Pierre Berger. Par ailleurs, la FRTPAURA souhaite éviter « l’effet d’aspirateur » que pourraient jouer à son détriment les chantiers du Grand Paris.

 

Pour étayer ces préconisations, la FRTPAURA a commandité auprès d’Elabe un sondage auprès de la population. Réalisé entre le 26 et 28 août 2019, 85% des 1 100 personnes interrogées considèrent la voiture individuelle comme le moyen de transport du quotidien, alors que le train arrive en tête (31%) des modes de transport pour ce qui est des transports occasionnels, devant le co-voiturage (31%). Et l’utilisation des transports en commun est très liée à l’offre : en Auvergne, seuls 14% des interrogés y ont recours, contre 27% en Rhône-Alpes. 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload