Dernières actualités …

Ile-de-France : lancement de deux études

25/09/2019

 

Transports : dans le cadre de la commission permanente, la Région Ile-de-France annonce le lancement de deux grandes études visant à améliorer le réseau francilien sur deux volets : l’accessibilité, et la régularité.

 

En matière d’accessibilité, la commission permanente de la Région du 18 septembre 2019, a acté le lancement d’une étude sur l’accessibilité de la ligne 6 du métro Parisien.

 

Cette ligne dispose en effet de 13 stations aériennes plus faciles à rendre accessibles dans le contexte réglementaire actuel. Elle traverse par ailleurs Paris d’est en ouest offre des correspondances avec les lignes des RER A et B, et la ligne 14, elles-mêmes accessibles, et dessert de nombreux lieux touristiques.

 

Face à la difficulté que représente la mise en accessibilité complète du réseau de métro qui n’est pas réalisable techniquement et représenterait un défi colossal en termes de travaux, la Région Ile-de-France et Ile-de-France Mobilités ont en effet souhaité lancer une démarche pragmatique.

 

Elles ont demandé à la RATP d’étudier dans les plus brefs délais l’ensemble des stations pouvant être rendues accessibles, et demandé à l’Etat d’étudier les assouplissements possibles de réglementation pour permettre de faciliter cette mise en accessibilité.

 

En matière de régularité : la Région s’engage par ailleurs dans une phase d’études approfondies pour NexTEO, le système automatique des RER B et D.

 

Conformément au nouveau cadre Européen, le système d’automatisation NexTEO consiste à déployer un dispositif complet de signalisation et de contrôle des circulations plus performant que ceux utilisés jusqu’à présent sur le réseau ferroviaire.

 

Développé à l’occasion du prolongement d’EOLE (RER E) dans l’Ouest francilien, ce système d’automatisation permettra une meilleure régularité des trains mais aussi d’accroitre légèrement le nombre de trains en circulation. 

 

Le gain pourrait atteindre 4 points de régularité supplémentaire sur les lignes B et D du RER, et l’ajout de deux trains sur les 29 qui circulent actuellement toutes les deux heures dans le tunnel commun aux deux lignes.

 

Ce projet nécessite un engagement conséquent de 800 M€, mais est présenté comme la meilleure solution pour résoudre le problème de congestion sur ces deux lignes très emprunter, notamment sur leur tronc commun au niveau du tunnel de Châtelet.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale