Dernières actualités …

CAF construira les nouvelles rames Inter-Cités de la SNCF

 

Surprise, satisfaction, regrets. Le 18 septembre 2019 la SNCF a annoncé les résultats de l’appel d’offres lancé il y a plus de dix-huit mois à la fin de 2016 dans le cadre de la réforme des TET, les Trains d’Équilibre du Territoire.

 

Un appel d’offres destiné à renouveler le parc des matériels de trois des relations qui restent sous la houlette de l’État. Paris-Nevers-Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Marseille, la « Transversale Grand Sud »...

 

Surprise, c’est l’offre du constructeur espagnol CAF qui « s’est avérée être la meilleure sur les critères de performance technique, d’innovation et de coût », avec une première commande ferme de 28 rames pour un montant total de 700 M€, plus 100 M€ destinés à l’adaptation des centres de maintenance des matériels. S’ajouteront à terme 75 rames en option dont 15 destinés à la « Transversale Grand Sud ».

 

Satisfaction du constructeur qui, au terme de nombreuses années d’efforts, remporte son premier gros marché ferroviaire classique en France. Satisfaction aussi de la région Occitanie, puisque selon sa présidente Carole Delga, « avec 250 nouveaux emplois directs un pôle mondial de production ferroviaire se structure en Occitanie ».

 

C’est en tous les cas ce qui va se passer sur le site CAF (ex-CFD) de Bagnères-de-Bigorre, où les rames seront assemblées, et qui passerait ainsi de 100 à 250 emplois. CAF devrait investir 30 M€ sur le site qui serait doté d’un nouveau centre de formation et de 11 000 m2 supplémentaires.

 

Du côté d’Alstom, la déception est palpable, car il voulait à cette occasion regarnir le carnet de commande de son site alsacien de Reichshoffen, même si Carole Delga rappelle que le constructeur devrait bénéficier sur son site tarbais des développements du train hydrogène en faveur duquel lequel la région Occitanie joue un rôle majeur.

 

Les matériels retenus, dont les premiers entreraient en service dès 2023, devraient être une version à la fois grandes distances grand confort et grandes capacités de la gamme Civity du constructeur espagnol.

 

Des rames qui peuvent rouler à 200 km/h et profiteront ainsi des nombreuses sections aptes à cette vitesse sur les axes Paris-Clermont et Paris-Toulouse.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale