TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

L’Ukraine lance sa réforme ferroviaire

 

Après une première tentative était restée sans lendemain en 2011, le nouveau gouvernement ukrainien a décidé une nouvelle fois de lancer une réforme ferroviaire d’envergure.

 

Sa nécessité avait été auparavant actée dans l’accord signé en 2017 avec l’Union européenne. Le 2 septembre 2019, le président Zelenski et le ministre des Infrastructures Vladislav Kryktliy ont décidé la mise en œuvre de la réforme dès la fin de 2019.

 

Avec comme principe de base la  séparation de la gestion des infrastructures et de l’exploitation avec création de trois sociétés séparées (Infrastructures-Voyageurs-Fret) mais également l’ouverture à la concurrence de l’industrie ferroviaire nationale.

 

Le réseau UZ totalise 21 000 km de lignes, dont 47% électrifiées, avec un parc (obsolète) de 1900 locomotives et automotrices électriques, 1600 locomotives et automotrices diésels, 4500 voitures voyageurs et 85 000 wagons.

 

En 2018, UZ a totalisé un trafic de 151,1 millions de voyageurs et 318,8 millions de tonnes de fret, avec 276 000 emplois directs.

 

Il s’agit donc d’un véritable géant ferroviaire aux pieds d’argile au cœur d’une économie à la dérive. La situation du rail reflète celle de l’économie ukrainienne et les deux nous ramènent à celle des pays de l’Europe centrale des premières années qui ont suivi la chute des systèmes planifiés.

 

Sauf qu’ici la situation politique instable et les conflits avec la Russie ont eu pour conséquence de bloquer tous les processus de réforme…

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload