Dernières actualités …

La FNAUT reste vigilante face à la mise en œuvre de la LOM

La navette parlementaire (Commission des Lois-Assemblée nationale-Sénat, et retour) n’est pas encore achevée et la LOM, la Loi d’Orientation des Mobilités, serait-elle  déjà imparfaite ?

 

Le 10 septembre 2019 lors d’une conférence de presse, la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports a pointé le doigt sur « un processus inachevé », qui aurait « perdu de son souffle » au fil du temps, en raison des reports successifs de la discussion parlementaire, l’épisode des Gilets jaunes perturbant aussi le processus.

 

S’ajoutent les incertitudes sur les financements avec des décisions reportées à l’adoption de la Loi de Finances, alors que pour éviter l’incertitude budgétaire la Fédération des Usagers aurait ici préféré une programmation pluriannuelle inscrite dans la loi.

 

Toutefois, la FNAUT constate des avancées importantes comme « la fin des zones blanches de la mobilité ». Actuellement, elles totalisent 70% du territoire et 30% de la population, qui ne relèvent d’aucune Autorité Organisatrice de Transports.

 

Mais des insuffisances majeures demeurent, et la LOM « n’est pas à la hauteur des enjeux sanitaires et climatiques ». D’autant que nombre de mesures restent facultatives et que « le texte ne tranche pas sur la question de l’équité entre les modes [comme sur] la contribution de l’aérien et de la route au financement des infrastructures [et] ni ne remet en cause les avantages fiscaux dont bénéficient [ces deux modes] ». 

 

Même si les investissements sont fortement accrus (13,4 Mds€ de 2019 à 2023, contre 9,8 Mds€ de 2014 à 2018), et qu’ils sont prioritairement tournés vers le rail (51% au lieu de 39%).

 

La Fédération estime que des décisions majeures doivent être prises  lors de  l’adoption de la Loi de Finances. D’abord, côté grands investissements ferroviaires*, le choix d’un des scénarii issus du Rapport Duron, plus le financement du Grand Paris.

 

Ensuite, le lancement d’un « IVe appel à projets TCSP pour la régénération des Étoiles ferroviaires [...] le maillage des grandes aires urbaines et la desserte des première et deuxième couronnes ».

 

Enfin, la FNAUT « suivra particulièrement le rapport sur les perspectives de relance des trains de nuit » et attend « la publication du rapport du Préfet Philizot sur les petites lignes, les modalités de financement allouées aux Régions via les CPER ou les dispositions liées aux possibilités d’expérimentation ».

 

Cela dit, comme le constate l’économiste Yves Crozet dans Alternatives Économiques daté du 9 septembre 2019, la LOM « ne permet pas de sortir de la contradiction de fond (entre) polluer moins et bouger plus, car la mobilité a été érigée au rang de valeur absolue ». 

Pourtant, « 60% de nos déplacements font moins de cinq kilomètres et sont à 45% effectués en voiture », ajoute-t-il.

 

 

* Contournement de Lyon, voies d’accès au Lyon-Turin, désengorgement des nœuds ferroviaires de Bordeaux et de Toulouse ...

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale