Dernières actualités …

Pologne : pics de trafics ferroviaires et investissements massifs

 

Les investissements massifs liés au « Plan ferroviaire national » (KPK) polonais lancé en 2016 commenceraient-ils à produire leurs premiers effets ?

 

C’est ce que constate l’UTK, haute autorité locale du transport ferroviaire, dans son rapport annuel publié début août 2019, et qui concerne les résultats de l’année 2018.

 

Durant cette période, les trafics ont atteint 310 millions de voyageurs (+ 2%) et 21 milliards de v.km, plus 250 millions de tonnes de fret (+ 4 %, dont + 11% pour le trafic combiné), et 59,5 milliards de t.km, ce qui donne au réseau polonais le second rang européen dans ce domaine.

 

Le KPK vise à investir l’équivalent de 16,6 Mds€* entre 2018 et 2023 en faveur de la réalisation de 220 projets, qui incluent notamment la rénovation de 9000 km de voies, le remplacement de 6000 aiguillages, le doublement ou le quadruplement de 120 km de lignes, la construction de 58 km de lignes nouvelles (hors grande vitesse),  l’électrification de plus de 300 km et l’installation de l’ERTMS sur plus de 1600 km.

 

Aujourd’hui, 70 % des montants globaux de ce programme sont engagés avec des projets déjà réalisés ou en voie d’achèvement, soit en cours de mise en œuvre, soit en phase de lancement.

 

S’ajoute, du côté de l’opérateur historique PKP, un important effort d’investissement dans les matériels roulants, à hauteur de 1,8 Md€, également d’ici 2023.

 

Il s’agit qu’à cet horizon plus de 80 % de la flotte soit neuve soit modernisée. Grâce, notamment, à l’acquisition de 118 locomotives électriques, de 19 automotrices électriques et de 185 voitures voyageurs et, parallèlement, la modernisation de 200 locomotives et de 14 automotrices électriques et de 700 voitures voyageurs.

 

Un plan qui est d’ores et déjà lancé, puisqu’une série de contrats ont été conclus durant les six premiers mois de cette année avec quatre constructeurs pour un montant de 415 M€.

 

Ces contrats visent à l’acquisition de 15 locomotives électriques poly-courants destinées au trafics internationaux, de 55 voitures voyageurs, plus la modernisation de 20 locomotives électriques et de 130 voitures voyageurs.

 

 

* Près de 40 % est apporté par l’Union européenne au titre des « Fonds de Cohésion » ou des programmes d’investissements liés à la création des Corridors transeuropéens (renouvellement, modernisation, accroissements de capacité, installation de l’ERTMS, etc.).

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

17/11/2019

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale