Dernières actualités …

La RATP se porte bien

 

Les principaux indicateurs de performance de la RATP ont été dans le vert lors du 1er semestre 2019. Le groupe poursuit sa croissance en France et à l’international et affiche une progression de 6,4% de son chiffre d’affaires. Seul ombre au tableau : la chute de la fréquentation dans les bus parisiens.

 

Plus de 2,966 Md€. C’est le chiffre d’affaires consolidé enregistré par le groupe RATP lors du premier semestre 2019. Un chiffre en progression de 6,4% par rapport au 30 juin 2018. La performance opérationnelle est, elle aussi, en hausse de 14,5% avec un EBIT récurrent de 242 M€.

 

Autres progressions : le résultat net s’établit à 126 M€ (+10,5%) et la capacité d’endettement à 549 M€ (+13,5%). A noter que la dette recule de 1,2% et se chiffre à 5,1 Md€.

 

 

Des bus en berne à Paris

 

En Ile de France, le trafic voyageur a progressé de 2,5%, soit 1 780 millions de voyages. Selon la RATP, cette progression est la résultante « de la bonne santé économique de cette région, le dynamisme du tourisme et par la poursuite de politiques publiques favorables au développement des transports collectifs ».

 

Cette hausse du trafic est portée par les modes ferrés : le métro (+1,8%), le RER (+6,3%) et le tramway (10,7%). Par contre, la fréquentation des bus parisien s’est effondrée (-8,7%). En cause : les mouvements sociaux des week-ends et les travaux de voirie réalisés dans la capitale.

 

 

666 M€ investis en Ile de France

 

Avec le soutien d’Ile de France Mobilité, la RATP a investi 666 M€ lors du 1er semestre 2019 : 257 M€ ont été dédiés au prolongement des lignes de métro et de tramway. 348 M€ ont été fléchés sur l’entretien et la modernisation des infrastructures et des équipements. 61 M€ ont permis de moderniser les espaces et améliorer l’information voyageur

 

Au total, la RATP pilote plus de 3200 projets afin d’améliorer la qualité de service et assurer une sécurité de ses installations. Dans un communiqué de presse, l’entreprise dit maintenir son objectif d’investir plus de 1,8 Md€ en 2019.

 

 

Croissance des filiales

 

Sur les six premiers mois de 2019, l’activité de la filiale RATP Dev a progressé de 8,6%, hors effet de conversion des devises. Cette dynamique est portée par les réseaux qu’elle opère en France, mais aussi en Algérie, en Italie ainsi que par le démarrage de contrats décrochés en 2018. Notamment aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Italie.

 

RATP Smart Systems, filiale spécialisée dans les services d’aide à la mobilité, progresse pour sa part de 30% tandis que Systra, société d’ingénierie, affiche un carnet de commandes de 316 M€, soit +12 M€ par rapport à 2018.

 

Les filiales pèsent aujourd’hui 21,6% du chiffre d’affaires consolidé du groupe.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

17/11/2019

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale