TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

L’Estonie pousse plus loin la caténaire

 

Après sa voisine la Lettonie, c’est cette fois à l’Estonie de vouloir étendre l’électrification de son réseau ferré. Ce dernier reste en effet marginal avec seulement 132 km sous tension de 3 kV continu autour de la capitale, Tallinn, un ensemble qui totalise moins de 11% du kilométrage total du réseau.

 

Ce réseau de banlieue était auparavant desservi par des vieilles rames RVR issues des ex-SZD (Chemins de fer soviétiques).

 

Il s’agirait d’au moins doubler ce kilométrage électrifié entre 2021 et 2030 en investissant pas moins de 380 M€. Une démarche qui nécessite l’adaptation du parc moteur des Chemins de fer Estoniens puisqu‘actuellement, les automotrices électriques ne totalisent que 18 rames Flirt Stadler. Aussi, l’opérateur ferroviaire estonien veut, dès 2022, convertir en bi-mode électro-diesel 6 des 20 rames Flirt diesel de son parc.

 

Si on peut espérer  un « coup de pouce » européen pour l’Estonie (puis pour la Lituanie) en faveur d’une électrification accrue des réseaux existants, c’est la réalisation de Rail Baltica qui devrait considérablement modifier la donne ferroviaire balte, avec la création d’ici 2026-2030 d’une ligne nouvelle à double voie standard* électrifiée en 25 kV et parcourable à 200 km/h entre la frontière polonaise et Tallinn.

 

 

* Les réseaux ferrées des trois pays baltes sont à l’écartement « russe »  (1,524 m)  au lieu de la voie « standard » européenne (1,435 m).

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload