TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

La Nouvelle Aquitaine accélère dans l’hydrogène

20/08/2019

 

Le 1er juillet dernier, , les entreprises de Nouvelle Aquitaine ont affirmé leur volonté d’accélérer sur le déploiement de la mobilité hydrogène sur leur territoire.

 

La centaine de personnes présentes a rappelé sa volonté de mobiliser les acteurs pour répondre ensemble à l’appel à projets Mobilité Hydrogène de l’ADEME (déclinaison du Plan dit « Hulot » de juin 2018), dont l’échéance est le 18 octobre.

 

« Répondre collectivement, c’est l’assurance de construire un projet qui prévoit davantage de production d’hydrogène et un nombre plus important de véhicules, donc des prix plus intéressants ainsi qu’un meilleur impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des polluants », a expliqué Michel Delpon, député de Dordogne et président du Groupe d’études Hydrogène à l’Assemblée nationale.

 

Le député a aussi tenu à préciser que « la filière hydrogène va bénéficier d’un meilleur fléchage pour ce vecteur énergétique du fait de deux projets de loi récents qui intègrent les amendements sur l’hydrogène tant pour le projet de loi d’Orientation et mobilités que pour le projet de loi énergie-climat ».

 

Plusieurs entreprises ont répondu présentes à l’appel à mobilisation de Michel Delpon, comme Storengy, qui porte plusieurs initiatives en Nouvelle Aquitaine, Akuo Energy, EDF, Vents du Nord etc.

 

Pascal Belot a ainsi présenté le projet hydrogène du groupe PSA, dont le résultat sera un véhicule utilitaire léger, de taille moyenne, éligible à l'appel à projets de l'ADEME.

 

Laurent Copin, responsable commercial de PVI, filiale du groupe Renault, a lui présenté le «C-Less H2», véhicule porteur de 26 tonnes pour des applications de bennes à ordures ménagères ou de distribution frigorifique par exemple, alors que Stéphanie Thumerelle, Responsable communication corporate, relations extérieures & Hydrogène de Toyota France, a rappelé les caractéristiques de la Mirai, déjà utilisée par les taxis Hype à Paris.

 

A leur côtés, Lionel Poitevin, directeur régional de l’ADEME, a expliqué les exigences de l’appel à projets Mobilité Hydrogène de l’ADEME, dont la nécessité de donner au projet un modèle économique, qui permette de se passer de subventions à terme.

 

C’est le sujet que Jean-Baptiste Mossa (Mister Hy consulting), a détaillé, alors que Fabiola Flex, représentante de Mobilité Hydrogène France, a rassuré les acteurs sur la possibilité de tenir le délai du 18 octobre pour obtenir des financements…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload