Dernières actualités …

Des Pendolino de seconde main pour Athènes-Salonique

Fin Janvier 2019, après un quart de siècle de travaux financés par une masse considérable de subventions européennes*, la ligne Athènes-Salonique, armature du réseau ferré grec, était enfin électrifiée et mise à double voie de bout en bout avec des sections parcourables à 200 km/h.

 

Des travaux qui devraient permettre de parcourir les 560 km entre Athènes et la seconde ville du pays en quatre heures, voire en 3h45 sans arrêts, contre au mieux six heures et demie auparavant.

 

D’ici fin 2019-début 2020, l’achèvement de l’installation de l’ERTMS devrait encore permettre de réduire le meilleur temps de trajet à 3 heures 20, soit une vitesse commerciale de 168 km/h.

 

Ce parcours sera effectué avec des rames ETR 470-485, des Pendolino, dont quatre sur les huit prévues sont déjà en Grèce. Ces rames dites Klonos sont en réalité l’adaptation d’anciennes rames issue de la famille du Pendolino.

 

Construites durant les années 1993-1997 par Fiat Ferroviaria - aujourd’hui Alstom - elles étaient baptisées alors Cisalpino, et ont été exploitées pour les relations transalpines italo-helvétiques Milan-Bâle.

 

L’Italien Trenitalia, qui a acquis l’opérateur ferroviaire grec Trenose (ex-OSE), privatisé en 2017, n’hésite pas, ainsi, à faire des économies…

 

* Dont pas moins de 1,8 milliard d’€uros pour la section centrale de 106 km Thitorea – Domokos apte à 200 km/h et qui comporte dix viaducs plus un tunnel de 7 km. Elle remplace l’ancien tracé à voie unique de 122 km.

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter de Mobilités Magazine

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale