Dernières actualités …

L’ERTMS, à l’origine du « verrou luxembourgeois »

Les rames TER Grand Est seront-elles bloquées à la frontière franco-luxembourgeoise ? Le 18 juin 2019, l’autorité de sécurité ferroviaire du Luxembourg a confirmé à ses voisins que les matériels ferroviaires non équipés ERTMS ne pourront plus circuler sur les CFL (Chemins de Fer Luxembourgeois) au 1er janvier 2020.

 

Décision jugée « unilatérale et inquiétante pour les travailleurs frontaliers » par Jean Rottner, président du Grand Est. Il estime qu’« elle a été prise en dépit de toutes les propositions formulées par la Région et la SNCF, appuyées par la ministre des Transports elle-même depuis le début de l’année ». Alors que la même autorité luxembourgeoise a accordé une dérogation aux trains de fret…

 

Le réseau CFL devant passer au « tout ERTMS » au début de 2020, décision annoncée dès 2017, le Grand Est doit impérativement équiper les 25 automotrices TER 2N qui circulent sur le « Sillon lorrain » Luxembourg-Metz-Nancy. Démarche a priori aisée, puisque ces matériels, semblables  à  ceux des CFL circulent même en unités multiples avec ces derniers.

 

Mais en raison du retard de l’ex-région Lorraine (Jean Rottner, dixit.), les rames ne seront prêtes qu’en juin 2020, obligeant entre-temps les voyageurs à une correspondance avec des rames CFL à Thionville où la ligne venant de Luxembourg est équipée ERTMS.

 

Le président du Grand Est et la SNCF proposent une solution de compromis, avec une dérogation limitée au premier trimestre 2020…

 

Inscrivez-vous à la newsletter de Mobilités Magazine
 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

17/11/2019

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale