Dernières actualités …

A Strasbourg, la CTS est restée dans le vert en 2018

La Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) a encore une fois enregistré de bons résultats en 2018. La fréquentation du réseau urbain a augmenté de + 4,2%. Le taux de couverture des dépenses par les recettes commerciales a passé la barre de 47%. La contribution forfaitaire de l’Eurométropole a baissé de 7 M€.

 

2018 a encore été un bon cru pour la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS). Avec 124,8 millions de voyages, la fréquentation a progressé de 4,2%, alors que l’offre kilométrique (18,2 millions de km) n’a augmenté que de 2,7%. Dans la capitale européenne, la CTS opère 6 lignes de tramway, un bus à haut niveau de service et 27 lignes de bus.

 

Plusieurs raisons expliquent cette hausse du trafic. D’une part, la ligne D du tramway été prolongées de +1,2 km en direction de la ville allemande de Kehl.

 

D’autre part, le réseau de bus a été profondément restructuré dans quinze communes du nord et l’ouest de l’agglomération. Ce qui s’est traduit par la création de deux lignes structurantes et d’une ligne fonctionnant 100% à la demande.

 

Enfin, le transporteur a déployé une nouvelle billettique sans contact. Un investissement de 10 M€ visant à faciliter la validation des titres de transport. Avec le nouveau système, le taux de rechargement a progressé de 30%.

 

 

Un taux de couverture proche de 50%

 

La hausse de la clientèle, associée à une maîtrise des coûts d’exploitation a entraîné une progression du taux de couverture des dépenses par les recettes commerciales (R/D). Celui-ci a atteint 47,1%. Un chiffre à rapprocher des 34% de moyenne, enregistrés dans les réseaux de taille équivalente, dotés d’un transport en commun en site propre (TCSP).

 

Ces bons résultats découlent du contrat de performance signé entre la CTS et l’Eurométropole en 2017. Ce contrat avait pour objectif de réduire la contribution versée par la collectivité grâce à une refonte des méthodes et de l’organisation de l’entreprise de transport public.

 

Pari encore une fois gagné en 2018, puisque la subvention a été en baisse de 7 M€  par rapport à celle prévue initialement au budget. Depuis 2009, les économies réalisées par la CTS se chiffrent à 10 M€.

 

 

Renouvèlement assuré en 2021

 

Par conséquent l’Eurométropole reconduira la CTS aux commandes du réseau urbain en 2021. Et ce sans passer par une consultation publique. Pour cela, les statuts de l’entreprise de transport ont dû évoluer. Depuis le 6 juin 2019, la CTS est une Société publique locale (SPL), en lieu et place d’une société anonyme d’économie mixte.

 

La SPL est détenue à 80% par l’Eurométropole et à 20% par la Région Grand Est. Elle est présidée par Alain Fontanel, vice-président de l’agglomération et 1er adjoint au marie de Strasbourg.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale