TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

TER d’Occitanie : sauvegarder le réseau

Sauvegarder le réseau, créer la LGV Montpellier-Perpignan et améliorer la qualité du service des TER, trois priorités en Occitanie-Pyrénées-Méditerranée. C’est ce que montre une enquête menée fin avril-début mai 2019 à la demande de la Région par « CSA Research », et ce par téléphone auprès de 1008 personnes, et « en face à face » dans les gares auprès de 715 personnes.

 

Cet enquête met d’emblée en lumière l’attachement de la population (92%) au train, « mode de transport d’avenir qu’il faut développer davantage », avec, en même temps, un souhait « de sauver et de moderniser les lignes actuellement en difficulté » partagé par 85% de l’ensemble (mais refusé par 14 %) de la population et par 90% des usagers des TER (8 % opposés).

 

Une démarche qui doit être essentiellement financée par l’État, responsable du réseau selon 43% des habitants et 56% des usagers des TER.

 

La majorité de la population salue l’action de la région en faveur des TER (64% de satisfaction en général , et 74% chez les usagers), mais reste en attente de plus de fréquences (58%) et de ponctualité (57%).

 

La vision de la SNCF reste avant tout celle d’un service public « qui doit jouer un rôle dans l’aménagement du territoire » pour 64% de la population et 67% des usagers TER.

 

Mais 34% des habitants (20% des usagers TER) estiment que l’entreprise « doit d’abord assurer l’équilibre financier de ses activités pour ne pas peser sur les comptes publics ».

 

La surprise de cette enquête vient toutefois du point de vue des Occitans concernant l’avenir des « petites lignes » dites « en difficulté », un problème sensible dans une région où ces lignes capillaires TER totalisent plus de 40% de la longueur du réseau.

 

En effet, l’enquête constate que 62% de la population régionale et 67% des usagers des TER seraient majoritairement favorables à « l’idée d’une reprise en mains de ces lignes par la région ».

 

Une possibilité très peu mise en avant durant le débat sur la réforme ferroviaire, mais que permet la législation européenne en vertu du principe de subsidiarité applicable aux collectivités territoriales. Notamment avec la mise en régie de services publics…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload