Dernières actualités …

Les TER Occitanie : surcoûts exorbitants et délais déraisonnables

L’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée est l’une des régions qui n’ont pas voulu anticiper, voire accélérer, l’ouverture des TER à la concurrence.

 

« Nous avons fait le choix fort du service public ferroviaire », a affirmé le 15 mai 2019 Carole Delga, présidente de la région, lors d’une conférence de presse consacrée à la première année de la nouvelle convention TER pour les années 2018-2023.

Ce n’est pas pour autant que l’Exécutif régional donne un quitus à la SNCF. D’autant qu’en dépit d’une amélioration au premier trimestre 2019 (90% de taux de ponctualité) les indicateurs régionaux restent à l’orange.

 

En effet, 14% des TER étaient en retard en 2018 et, comme ajoute la présidente de la région, « la situation est  scandaleuse » sur certains axes comme Toulouse-Ariège (30 % de retards en octobre) et la ligne Nîmes-Montpellier-Narbonne (31% de taux de retard en novembre 2018).

 

Mais c’est aussi avec SNCF Réseau que Carole Delga hausse le ton. Cette fois à propos des six lignes* dont la remise à niveau était jugée prioritaire après la concertation issue  États Généraux du Rail et de l‘Inter modalité en 2017-2018.

 

La Région dénonce des « surcoûts exorbitants » (de 60 à 94% au-delà des estimations) et des « délais déraisonnables » (parfois doublés). Aussi, elle réclame d’obtenir la maîtrise d’ouvrage des travaux réalisés sur ces lignes…

 

Cette importance accordée aux « petites lignes » n’empêche pas Occitanie-Pyrénées-Méditerranée d’intensifier l’offre des trains inter villes (sept nouvelles liaisons journalières directes Toulouse-Narbonne-Perpignan), comme celle des métropoles.

 

À partir de décembre 2019, la ligne périurbaine « passe-Montpellier » (Lunel-Montpellier-Sète) bénéficiera d’une offre au quart d’heure aux pointes du matin et du soir, devenant l’amorce d’un véritable RER du littoral. Le même cadencement sera proposé sur l’étoile ferroviaire toulousaine (Montauban-Toulouse-Muret, Toulouse-Colomiers et Toulouse-Saint-Sulpice-du-Tarn).

 

* Montréjeau-Luchon, Carcassonne-Quillan, Rodez-Séverac, Alès-Bessèges, auxquelles s’ajoute la réouverture TER de la ligne de Rive Droite du Rhône.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale