Dernières actualités …

Les Pays de la Loire préparent un ticket détachable

 D’ici 2021, une partie du réseau TER des Pays de la Loire serait ouverte à la concurrence, dans un contexte général d’expansion qui vise à augmenter de 10% la fréquentation du réseau d’ici cette même année 2021, alors qu’après  la mise en œuvre du cadencement en 2017, l’offre s’est accrue de 8,5%.

 

Cet objectif de mise en concurrence avait été choisi par le conseil régional dès la fin de 2016, et il a été rapidement suivi d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI), dont les résultats seront connus fin 2019.

 

Parallèlement, la région a inscrit l’ouverture à la concurrence dans la nouvelle convention TER signée avec la SNCF pour la période 2018-2023 sous la forme d’un ticket détachable. Une disposition déjà mise en œuvre par d’autres régions qui ont l’intention de mettre en concurrence des ensembles de lignes de leurs réseaux TER.

 

Ici également ce « ticket » qui pourrait aller jusqu’à 1,5 millions de trains.km annuels, soit de 15 à 20% de l’offre annuelle, serait concrétisé par la sectorisation du réseau sur la base de la création de zones ferroviaires géographiquement homogènes de type « Sud Loire » ou « Grand axe ligérien ».

 

On pourrait même voir apparaître une zone ferroviaire urbaine et périurbaine Nantes-Saint-Nazaire, à l’exemple de la démarche initiée au profit de la conurbation lilloise par la région des Hauts-de-France dans la mise en place de son propre « ticket»*. Ces secteurs seraient ainsi proposés à la concurrence dans le cadre d’appels d’offres ad-hoc.

 

*Avec l’opportunité de créer un réseau ferré de métropole, voire un RER.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale