TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Premier pas ferroviaire russe en Afrique du Sud

Le 2 avril 2019, à Boksburg en Afrique du Sud, TMH Holding, filiale du constructeur russe partenaire d’Alstom, a posé la première pierre de son nouveau site industriel TMH Africa, propriété d’une filiale ad hoc détenue à 70% par TMH et à 30% par le fonds d’investissement sud-africain MJISA.

 

 

Un site de 45 000 m2 racheté en 2018 au groupe sud-africain DCD pour 30 M€, et qui associera des activités de production, de montage comme de modernisation et de maintenance des matériels roulants. Sont concernés les matériels locaux des SAR (South African Railways), ou des industriels comme ceux d’autres réseaux ferrés africains.

 

Du côté de la production, TMH vise les locomotives et les wagons - notamment miniers - et les « railbus » comme ceux livrés à Cuba ou au réseau russe de l’Île de Sakhaline.

 

Si ce n’est pas la première incursion de l’industrie ferroviaire russe sur le continent africain*, ce retour est innovant à plusieurs titres. Il se situe en effet dans un espace ferroviaire majeur en Afrique, celui de l’Afrique du Sud, qui était historiquement une sorte de terra incognita côté russe, mais aussi parce qu’elle se situe dans un espace géographique fortement investi par les Chinois.

 

 

* Durant les années 1970-1980, la Guinée, l’Éthiopie et l’Angola avaient reçu des matériels ferroviaires soviétiques et d’Europe de l’Est. Et en septembre 2018 l’Égypte a signé un contrat d‘achat de 250 automotrices russes.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload