Dernières actualités …

Kapten veut exister face à Uber

Depuis son acquisition, en décembre 2017, par Daimler et BMW, puis le changement de nom de Chauffeur Privé en Kapten, en février 2019, le spécialiste des services de Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) veut s'imposer en France et à l’international, en particulier sur le segment des entreprises.

 

Après sa création en 2014, sous l’appellation Chauffeur Privé, la mutation de l’entreprise témoigne de ses ambitions en France, mais aussi à l’international. « Nous souhaitons devenir d’ici quatre ans, le leader européen de la mobilité urbaine », déclare Dimitri Tsygalnitzky, vice-président de Kapten business, alors que le leader mondial Uber poursuit ses opérations de croissance externe en se portant acquéreur de Careem, l’opérateur VTC de Dubaï.

 

Aujourd’hui, l’offre business de Kapten permet à plus de 2 000 entreprises et à leurs salariés de profiter de ses services. Elle représente 80% de l’activité totale, le reste étant complété par les trafics individuels des particuliers. Au total, 2 millions de clients, ayant généré plusieurs centaines de milliers de courses, ont à ce jour utilisé ses services. 

 

« Notre objectif est de multiplier par cinq notre portefeuille d’entreprises, c’est-à-dire atteindre les 10 000 unités, d’ici à trois ans », envisage Dimitri Tsygalnitzky.

 

En créant son compte sur la plateforme, l’entreprise bénéficie de plusieurs avantages : les notes de frais sont centralisées, l’entreprise dispose d’un reporting des courses, factures et consommation des employés rattachés au compte entreprise, tandis que le paiement des courses est simplifié grâce à l’utilisation de la carte bancaire de l’entreprise. Les trois premiers bassins de clientèle de Kapten en France sont la région parisienne, Lyon, la Côte d’Azur et Genève.

 

L’entreprise fait appel à 22 000 chauffeurs, des structures partenaires ou des auto-entrepreneurs. La qualité du service est, selon Kapten, particulièrement surveillée : « le temps d’attente du véhicule doit être inférieur à 5 minutes », et le tarif doit être compétitif. « En moyenne de 21€ par course », déclare Dimitri Tsygalnitzky.

 

Kapten vient de lancer ses services à Lisbonne et sera bientôt à Londres. « Nous ambitionnons une quinzaine de nouvelles villes à l’international, d’ici à 3 ans », conclut le dirigeant.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale