Dernières actualités …

La Réunion mise sur le rail pour faciliter les déplacements

Le Conseil régional de la Réunion va construire une ligne de tramway dans le nord de l’île, entre Sainte-Marie et Saint-Denis. La concertation publique débutera en avril 2019 pour une mise en service prévue en 2024. A termes, les élus souhaitent créer un réseau de transport guidé de 150 km.

 

Il s’appellera le RunRail, et prendra la forme d’un  tramway express. Le premier tronçon sera construit dans le nord de l’île, entre Sainte-Marie et Saint-Denis de la Réunion. Une ligne de dix kilomètres qui permettra d’effectuer ce parcours en 20 minutes. « Actuellement, il faut entre 35 minutes et 1h30 en voiture », rappelle Fabienne Couapel-Sauret, vice-présidente régionale en charge des transports.

 

Ce secteur est l’un des plus engorgé de la Réunion avec en moyenne 80 000 voitures recensés chaque jour aux deux entrées de la capitale régionale. A l’échelle du territoire, ce sont 2,5 millions de déplacements qui sont enregistrés chaque jour, dont 66% sont réalisés en voiture. Conséquence : des embouteillages permanents. « Nous devons doter la Réunion d’un transport public performant pour réduire l’usage de la voiture et des énergies fossiles ».

 

Concertation publique

Dés 2010, la Région a défini avec les autres collectivités une politique de transport. Celle-ci a pris la forme d’un schéma d’aménagement régional, puis d’un schéma régional des infrastructures de transport permettant de planifier les actions jusqu’en 2030. Le premier tronçon du RunRail s’inscrit dans cette démarche.

 

Une concertation publique sera engagée en avril 2019 pour soumettre ce projet à la population. Cette ligne de tramway comptera dix stations et desservira les principales polarités de l’agglomération de Saint-Denis : le CHU, l’université, le technopole et l’aéroport Roland Garros. Soit un potentiel de fréquentation de 30 000 à 50 000 voyageurs par jour.

 

Marché global de performance

En septembre 2019, la Région lancera une consultation afin d’attribuer un marché global de performance pour gérer cette ligne. Celui-ci intègrera la conception, la réalisation, l’exploitation, la maintenance et l’achat du matériel roulant. « Le titulaire du marché sera normalement désigné début 2020 ». Car les élus veulent aller vite. Ainsi, le début des travaux de ce tram est prévu début 2021 pour une mise en service en 2024.

 

Ce projet représente un investissement évalué entre 275 et 300 M€. «Il sera financé par des fonds propres de la Région. Par ailleurs, nous sommes en discussion pour obtenir des subventions européennes », précise Fabienne Couapel-Sauret.

En attendant, la collectivité a d’ores et déjà lancé des études pour étendre cette ligne vers Saint-Benoît (à l’Est) et sur le littoral Ouest. L’idée des élus est de créer un réseau régional de transport guidé (RRTG) s’étendant sur 150 km. Sur certaines portions, il prendra la forme d’un bus en site protégé. « Ce réseau fera quasiment le tour de l’île, à l’exception de la traversée du parc du volcan, classé au patrimoine de l’humanité ».

 

Etude de la gratuité

Parallèlement, Robert Didier, président de Région, a annoncé en février 2019 le lancement d’une réflexion sur la gratuité du réseau interurbain Car Jaune. « Cela ne veut pas dire que la décision est validée », indique Fabienne Couapel-Sauret. « Néanmoins, le transport et les déplacements sont des vecteurs de pouvoir d’achat ».

 

D’autant plus qu’à la Réunion, le taux de chômage est de 30% et 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. « Si nous adoptons la gratuité, nous pensons que la fréquentations des transports interurbains augmentera de 40% ». Ce réseau, composé de 17 lignes, transporte aujourd’hui 20 000 voyageurs par jour. Les recettes commerciales couvrent 20% des coûts de fonctionnement.

 

Les enjeux en matière de mobilité et le projet RunRail seront détaillés dans le N°26 de Mobilités Magazine, qui paraîtra en mai 2019.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale