Dernières actualités …

Stadler s’apprête à lancer son introduction en Bourse

Avec l’équivalent de 1,75 Md€ de chiffre d’affaires, en recul de 17,5%, mais qui devrait doubler en 2020 en raison d’un épais carnet de commandes de près de 12 Mds€ (+ 19,5%), le constructeur ferroviaire suisse Stadler Rail affiche une… santé de fer !*.

 

Pourtant il vient d’entrer en état d’IPO, « Initial Public Offery » selon le jargon financier. Autrement dit, l’entreprise est en cours de démarche préalable d’introduction en Bourse de Zurich.

 

 

Un changement fondamental - voire même à risques - pour une entreprise restée, depuis sa fondation en 1942 et jusqu'aujourd’hui, strictement familiale.

 

Peter Spuhler, qui possède 80% du capital, voit dans ce changement structurel « la suite logique dans la trajectoire de croissance de Stadler ». Même s’il ne détiendra plus que 40% de ce même capital à l’issu du processus, il restera actionnaire principal et président exécutif d’un groupe dont il situe l’évolution dans un contexte de consolidation du secteur face à la concurrence à venir du Chinois CRRC.

 

Consolidation contrariée par Bruxelles qui a refusé le mariage Alstom-Siemens qui relancerait, selon les propos de Peter Spuhler dans la presse helvétique, l’idée d’un rapprochement Alstom-Bombardier.

Avec le risque du même refus, aussi obstiné qu’obtus, de Bruxelles…

 

* Sur fond d’une marge d’exploitation de 7,5%, moitié plus élevée que celles des grands groupes concurrents ! 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale