TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Pression chinoise et enjeux migratoires à Brest-Litovsk

Un nouveau « traité de Brest-Litovsk » a-t-il  été conclu le 19 février 2019 dans cette gare frontière entre Biélorussie et Pologne ?  Brest est devenue le point nodal des transports euro-asiatiques aux confins de l’Union européenne, alors que cette gare est le principal lieu de contact entre la voie standard européenne et la voie large russe.

 

Une singularité qui explique la présence d’un vaste complexe qui, de part et d’autre de la frontière, à Terespol et à Brest, associe les deux types de voies dans d’importantes installations de transbordement et de changements d’essieux destinés aux trains de fret et de voyageurs.

 

La rencontre ferroviaire polono-biélorusse avait pour objet de mieux traiter et réguler les nouveaux trafics fret liés au développement exponentiel des échanges sino-européens. En effet, la moitié du volume des 300 à 400 000 conteneurs transportés annuellement par les 6000 à 7000 trains entre la Chine et l’Europe passe par le complexe Brest-Terespol.

 

Il s’agissait aussi d’organiser des flux voyageurs transfrontaliers, qui deviennent des migrations à grande échelle essentiellement avec les travailleurs saisonniers ou fixes entre Biélorusse et Pologne, auxquels s’ajoutent les flux de travailleurs biélorusses vers d’autres pays.

 

C’est pourquoi, outre deux express allers-retours supplémentaires Varsovie-Brest qui seront créés mi-2019, un nouvel express Brest-Varsovie-Prague/Vienne/Budapest sera lancé en décembre 2019.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload