Dernières actualités …

Auvergne-Rhône-Alpes : réouverture de la voie ferrée Brignais-Givors

Afin de mettre un terme aux encombrements routiers récurrents, plusieurs collectivités du sud-ouest lyonnais viennent de s’adresser à la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour demander la réouverture de la ligne de chemin de fer depuis Brignais jusqu‘à Givors.

 

Après l’abandon annoncé de l’A45 entre Lyon et Saint-Etienne et les problèmes de saturation de l’actuel axe TER, la demande est opportune pour cette zone justement située entre ces deux villes.

 

Depuis plusieurs années, une liaison TER opérée en tram-train fonctionne entre Lyon Saint-Paul et Brignais. Après quelques balbutiements à son début, cette liaison a atteint aujourd’hui sa vitesse de croisière. Au-delà, la portion de ligne entre Brignais en Givors, d’une dizaine de kilomètres, avait été ouverte en double voie dès 1910, avant d’être totalement fermée fin 1937. Les rails ont été déposés en 1995.

 « La réouverture de cette ligne pourrait représenter une alternative, en rive droite du Rhône, pour pénétrer jusqu’à la gare Saint-Paul, au cœur de Lyon. Et elle constituerait une amorce de la desserte plus au sud, toujours sur la rive droite », argumente Christiane Agarrat, vice-présidente du conseil départemental du Rhône et par ailleurs vice-présidente du Sytral.

 

Cette ligne au sud de Givors, est aujourd’hui affectée au seul trafic de fret, mais la question de sa réouverture au service des voyageurs est elle aussi à l’étude par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Depuis Brignais, elle offrirait à Givors des possibilités de connexion vers la vallée du Gier, Saint-Etienne et au-delà, tout en soulageant l’actuel tracé Ter qui privilégie la rive gauche du Rhône.

 

La circulation routière convergente  sur cette zone est sous pression depuis la constitution d’un pôle commercial aux Sept Chemins. On y compte 80 000 véhicules au quotidien dont plus de 5 000 poids lourds. C’est pour cela que le département du Rhône, avec la participation des collectivités (CCVG et COPAMO*) ont engagé pour 1,2 M€ d’aménagements routiers.

 

Ces deux dernières collectivités, qui représentent plus de 50 000 habitants, ont cependant alerté la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour étudier la réouverture de la portion Brignais-Givors. Brignais deviendrait alors le véritable hub du sud-ouest lyonnais. Déjà doté d’un P+R et desservi par les autocars interurbains, il devrait être relié, en 2023, par navette au futur terminus de la ligne D du métro.

 

*CCVG : Communauté de Communes de la Vallée du Garon

COPAMO : Communauté de Communes du Pays Mornantais

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale