Dernières actualités …

Sénat : les réponses de Valérie Pécresse…

Dans le cadre des auditions du Sénat, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, a répondu à une trentaine de sénateurs sur les sujets du CDG Express, du Grand Paris Express et de la Loi d’Orientation des Mobilités.

 

Concernant le CDG Express, qui avait reçu la veille le feu vert d’Elisabeth Borne, Valérie Pécresse s’est montrée inquiète des travaux qui risquent de pénaliser encore un peu plus la qualité de service d’un RER B déjà bien dégradée. « Avec 340 colis abandonnés par an et autant de procédures, c’est un record ! ».

 

 

Convaincue de son intérêt, elle observe toutefois que « s’engager sur une date d’ouverture calée sur celle des Jeux Olympiques de 2024, est périlleux. Ce ne doit pas être un impératif ». En prévision, sans doute des désagréments à venir, Valérie Pécresse demande « la création d’un fonds d’indemnisation pour les aléas de chantier », destiné à pallier les difficultés des 8 millions de franciliens utilisateurs des transports en commun.

 

Concernant le dossier du Grand Paris Express, Valérie Pécresse déplore le dérapage financier qu’il a généré, « d’autant qu’il n’est pas question de faire payer les français pour un équipement qui ne concerne que les franciliens ».

 

Avec un tiers du coût constitué par la construction des gares, « le Grand Paris, ce sont des tunnels et des rails », le financement ne doit pas passer par une taxe parking, « je suis plutôt favorable à une taxe bureau et à l’augmentation des droits de mutation ».

 

Enfin, pour la Loi d’Orientation des Mobilités, Valérie Pécresse prend pour référence le London Transport Authority : « il est ringard de dissocier le transport en commun et infrastructure routière ».

 

Elle souhaite utiliser les bandes d’arrêt d’urgence (BAU) sur les 50 derniers kilomètres d’autoroute qui convergent vers Paris, pour développer les solutions de co-voiturage, et des transports en commun… tout en installant des systèmes de vidéo verbalisation.

 

D’une façon générale, elle souhaite que l’autorité organisatrice voie ses compétences élargies à l’ensemble des outils de mobilité, à l’exception des ambulances.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

17/11/2019

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale