Dernières actualités …

Le Diesel donne des cauchemars au gouvernement

Après avoir contribué à mettre le feu à la société française en décembre, à travers les manifestations des gilets jaunes contre la hausse des taxes sur les carburants, le Diesel n’en finit pas de générer des polémiques au sein du gouvernement d’Edouard Philippe.

 

La dernière en date est liée à la publication par le quotidien Le Monde du 6 février 2019 d’une information sur les réflexions en cours au gouvernement sur l’éventuel classement en vignette Crit’Air 1 des moteurs Diesel Euro VI.

 

Une évolution qui serait conforme à la règle européenne, qui hiérarchise les normes d’émissions des véhicules légers et lourds suivant les normes Euro. La France se distinguant en classant, au mieux, les moteurs Diesel Euro VI en vignette Crit’Air 2 (comme les moteurs à essence ou à allumage commandé Euro IV d’avant 2011 !).

 

Un retour « au droit commun » envisagé dans le cadre du plan de soutien à la filière Diesel en France. Car les politiques anti-Diesel sont tellement efficaces dans l’opinion publique française que la filière s’écroule (avec, en premier lieux les emplois des équipementiers spécialisés tels Delphi et Bosch).

 

Corollaire : avec la hausse des ventes de modèles à essence, les émissions de CO2 du parc automobile français repartent à la hausse ! Ce qui contredit les objectifs signés par le France lors de la COP21 !

 

Malgré cela Emmanuelle Wargon, secrétaire d’état auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire s’est déclarée le 7 février 2019 aux micros de RTL opposée à toute requalification du classement des moteurs Diesel Euro VI dans les vignettes Crit’Air.

 

Elle réclame des preuves scientifiques permettant d’envisager une révision de la position de son ministère. Mobilités Magazine a, dans son édition N°23 de février 2019 déjà ouvert le débat…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale