Dernières actualités …

CDG-Express : un pognon de dingue aux dépens du RER B

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, et Anne Hidalgo, maire de Paris, sont cette fois sur la même longueur d’ondes pour affirmer que la liaison rail-aéroport dédiée CDG-Express ne peut se faire au détriment du RER B.

Elles souhaitent aussi que ses travaux ne perturbent pas son fonctionnement, déjà difficile. Auparavant favorables au projet, les deux présidentes ont récemment réaffirmé cette position, en phase avec la  centaine d’élus, syndicalistes et responsables associatifs franciliens qui ont lancé la  pétition « Non au CDG Express ».

 

Tous s’élèvent contre un projet jugé aussi coûteux (2,12 Mds€ dont 25% d’argent semi-public) qu’élitiste  (20 000 voyageurs/jour à 26 € par trajet), voire inutile avec l’arrivée prévue en 2024 de la ligne 17 du Grand Paris Express.

 

Les deux responsables politiques proposent le bouclage nord du RER B, de Mitry à Roissy, au bénéfice des confins du Val-d’Oise, et le doublement du tunnel Châtelet-Gare du Nord. Coûts et échéanciers qui seraient à comparer au « pognon de dingue » destiné à CDG Express et à son rapport coût/trafic.

 

CDG Express aligne finalement la desserte de Roissy avec celle de Londres-Heathrow. Partagée entre la « ligne de luxe » Heathrow Express, une ligne de métro trois fois plus lente et des trains suburbains ou régionaux. Ils ont toutefois l’intérêt de mettre en contact la périphérie du Grand Londres avec l’aéroport, comme le ferait la liaison Roissy-Picardie bien moins médiatisée…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale