TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Ouigo part de la Gare de Lyon, mais n’y va pas !

Après la gare de Paris-Montparnasse, en décembre 2017, puis celle de Paris-Est, en juillet 20108, l’offre de la grande vitesse et à petit prix de la SNCF, Ouigo, est disponible depuis une troisième gare parisienne, la gare de Lyon. 

 

Depuis le 9 décembre, les trains bleus et rose s’élancent vers le sud-est de la France depuis la gare de Lyon, mais sans desservir les gares centres de Part-Dieu ou de Perrache. Les gares d’Auvergne-Rhône-Alpes ne sont pas mieux loties.

 

 

Avec 3 allers-retours quotidiens en provenance et à destination de Marseille, et deux en provenance et à destinations de Nice, ce sont donc une dizaine de nouvelles villes qui sont proposées à des tarifs s’échelonnant à partir de 16 € ou 19 € (hors tarifs promotionnels) : Aix-en-Provence TGV, Avignon TGV, Marseille, Toulon, Les Arcs Draguignan, Saint-Raphaël, Cannes, Antibes, Nice et Lyon-Saint Exupéry. 

 

Mais, dans ce dernier cas, si la grande vitesse reste de mise, avec un temps de parcours inférieur à deux heures, la question de l’attractivité du tarif reste entière, puisque l’aéroport lyonnais est desservi depuis la ville, soit via une autoroute à péage, soit via Rhônexpress, avec un prix du billet souvent supérieur à celui du trajet principal, et 30 minutes de trajet supplémentaires. De même, on note que les gares de Valence TGV, Grenoble, Saint-Etienne… ne sont pas desservies par les Ouigo non plus.

 

On comprend que cette stratégie vise à conforter le niveau tarifaire élevé que la SNCF enregistre dans la Région, signe de sa situation dominante sur le marché des transports publics, avec son offre de TGV Inoui, à destination de Paris. Le transporteur évite ainsi un glissement tarifaire vers les tarifs Ouigo.  

 

Ouvertes depuis le 11 octobre, les réservations pour ces nouvelles relations Ouigo ont déjà séduit 275 000 clients, pour des départs jusqu’au 5 juillet, dont 112 000 rien que pour les fêtes de Noël. 

 

La SNCF précise également que, dans le cadre de l’ouverture à cette même date, de la gare de Lille-Flandres au service Ouigo, la gare de Lyon Perrache dispose d’un aller à destination de Lille. Mais contrairement à Marseille, Nice, Bordeaux, Rennes, Nantes…, le centre de la Métropole lyonnaise ne bénéficie pas des tarifs Ouigo à destination de Paris.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload