TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Kaliningrad se ferme aux trains européens

Le nouvel horaire 2018-2019 des RZD (Chemins de fer russes) consacre la fermeture ferroviaire de « l’enclave de Kaliningrad » avec les pays voisins appartenant à l’Union européenne. 

 

Après le 9 décembre 2018, aucun train régulier ne franchira les gares frontières de Mamonowo et de Braniewo, seule la liaison via Minsk restera desservie.

 

À partir de 1992 avec l’indépendance des Pays baltes, cette partie nord de l’ex-Prusse Orientale annexée à l’Union soviétique en 1945 et coincée entre la Lituanie et la Pologne n’a gardé qu’une desserte ferroviaire avec la Biélorussie.

 

Toutefois, à l’occasion de l’Euro 2012,une relation ferroviaire avait été rétablie entre Gdynia, Gdansk et Kaliningrad. Elle utilise la ligne à écartement standard (1,434 m) arrivant en gare de Kaliningrad parallèlement à la voie à écartement russe (1,532 m) qui pénètre également en territoire polonais. 

 

À la relation aller-retour inter frontalière quotidienne s’ajoute alors une relation internationale à plus longue distance avec un train aller-retour de nuit Berlin-Poznan-Kaliningrad opéré deux fois par semaine par un agent de voyages germano-russe.

 

Ces relations qui avaient déjà été supprimées de 2013 à 2017 avaient été « rétablies expérimentalement » en janvier 2018, avec un aller-retour effectué en 3h 10 de Kaliningrad à Gdynia, un parcours jumelé avec un service vers le port lituanien de Klaipeda, également supprimé le 9 décembre prochain…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload