Dernières actualités …

Les trains de nuit Vienne-Berlin

L’intérêt du train de nuit, c’est… le saut de nuit : partir en soirée et arriver en début de matinée, pour économiser une nuit d’hôtel et éviter un départ aérien matinal compliqué des temps de trajet vers l’aéroport et des formalités et contrôles de sécurité. En revanche, une arrivée par trop matinale à l’inconvénient d’une nuit écourtée.

 

 

C’est la « leçon marketing » des Chemins de fer autrichiens (ÖBB), dont le dynamisme côté trains de nuit n’est plus à prouver depuis qu’ils ont repris fin 2016 la plupart des relations nocturnes abandonnées par la Deutsche Bahn. Ils les ont intégrer dans un vaste système de trains de nuit qui couvre  toute l‘Europe centrale autour d’un pôle austro-allemand. De la Suisse à la Hongrie et de l’Italie à la Pologne.

 

L’horaire des Nighjet, qui entre en vigueur le 9 décembre prochain, modifie profondément le trajet Vienne-Berlin qui passait par le centre de l’Allemagne, alors que l’historique relation diurne Vindobona, créée en 1957 et remplacée en 2004 par des services Hambourg-Berlin-Prague-Vienne, emprunte l’itinéraire de la vallée de l’Elbe via Prague et Dresde. 

 

Le nouveau train Metropol (EN 457/456) passe par la vallée de l’Oder via le sud-ouest de la Pologne. Ce qui offre un trajet légèrement allongé (22 h 10 – 9 h 15 et 18h 40 – 6 h 49) mais un marché élargi, puisqu’il dessert Wroclaw, la grande métropole de la Silésie  (à 5 h 00 et 23 h 00). 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale