Dernières actualités …

Telma au goût du jour

L'équipementier Telma, bien connu du monde de l'autocar et de l'autobus, est plus que jamais au goût du jour : que ce soit sur le nouveau Mercedes-Benz Sprinter City 75 ou avec les développements à venir autour du ralentisseur autonome.

 

 

Telma, qui a connu quelques années difficiles après avoir été vendu par le groupe Labinal, profite pleinement de son indépendance retrouvée. Outre le développement du Telma LVRS350 pour les nouveaux Mercedes-Benz Sprinter (type 907), dont le porte-fanion est le Sprinter City 75, visible sur le salon, la firme de Saint-Ouen l'Aumône (Val d'Oise) prépare activement l'avenir. 

 

Cet avenir, c'est le ralentisseur générateur de courant ! Un travail de longue haleine, puisque le fameux Telma Hydral avait cette propriété de fournir sa propre énergie. Mais ici, la simplicité est de mise en termes d'architecture, ce qui préserve un des atouts du ralentisseur Telma : sa simplicité. De quoi également lever les dernières réticences des clients et constructeurs face au ralentisseur électromagnétique à courant de Foucault, réputé gourmand en électricité ! Et de quoi, surtout, lui assurer un avenir à bord des véhicules hybrides et électriques ! 

 

L'IAA2018 est le rendez-vous choisi pour présenter les travaux du groupe aux constructeurs et carrossiers. Lesquels apprécieront dès-à-présent sur le Telma LVRS350 la simplicité de montage : un kit universel par modèle, le ralentisseur et son système de pilotage étant calibrés d'origine suivant le norme IATF 16949. 

 

La dernière génération intègre la désactivation automatique à l'accélérateur (comme sur un ralentisseur hydrodynamique) et une consommation électrique réduite de 50% par rapport à la génération précédente.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale