Dernières actualités …

L'hydrogène dans un moteur thermique, c'est possible !

Ce qui s'apparente à de la science-fiction n'en est pas : il est possible de convertir un moteur thermique à l'hydrogène ! Rappelons-nous que des tests furent faits par le passé par Irisbus, l'IFP-Energies Nouvelles et la ville de Dunkerque autour de l'Hytane (mélange d'hydrogène et de méthane). 

 

 

Ici le choix est encore plus radical puisqu'il s'agit de brûler, comme carburant, de l'hydrogène pur ! BMW avait par le passé démontré sur une Série 7 que cela était possible, mais a cessé toute recherche sur le sujet dès lors que l'état de Californie avait choisi de miser sur de l'électrique pur ou la pile à combustible. Seul le constructeur Mazda Automobiles a réussi  à commercialiser (en leasing) des RX-8 fonctionnant à l'hydrogène en Norvège et au Japon. 

 

Keyou, une jeune firme allemande, propose désormais de convertir des parcs existants à ce mode de combustion. L'enjeu est d'abord de montrer la réalité technique et opérationnelle de cette démarche avant d'envisager des homologation et de modification administrative des autobus ainsi convertis.

 

Renault Trucks Deutschland y réfléchit avec cet industriel pour les camions moyenne gamme dotés de moteurs 6 cylindres Deutz TCD 7.8. Keyou travaille d’ores-et-déjà à une évolution de son système en adaptant une injection directe, ce qui accroîtrait sensiblement le rendement spécifique du moteur (aujourd'hui, ce moteur thermique adapté à l'allumage commandé et injection indirecte ne développe que 180kW de puissance). 

 

Sans nul doute une affaire à suivre sachant que depuis mai 2018, l'Union Européenne admet comme véhicule propre tout moteur thermique émettant moins de 1g/CO2/kWh…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale