TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

La SNCF investit aussi dans les Data

En ouvrant la quatrième étape de la transformation digitale de l’entreprise depuis le nouveau 574 installé à Hellemmes, dans le Nord, Guillaume Pépy en a profité pour faire un point d’étape, depuis le lancement du plan « digital pour tous » en 2015.

 

Les 574 (chiffre du record du monde de vitesse sur rail qu’elle détient depuis 2007) sont les maisons du digital de la SNCF. Après Saint-Denis, Toulouse, Nantes et Lyon, Hellemmes en est donc la cinquième implantation. Ce sont ces usines du futur qui doivent dessiner la modernisation et les évolutions technologiques de l’entreprise. 

 

« Depuis 2015, les avancées sont multiples », a expliqué Guillaume Pépy. Pour les collaborateurs d’abord, car 90 000 agents sont désormais équipés de smartphones qui accueillent 273 applications métiers. Les clients bénéficient, quant à eux, du wifi à bord des TGV et dans 358 gares du territoire, à fin août. Avec 11 millions de chargement et 14 millions de visites mensuelles, l’application Oui.sncf est la première en France, dans le domaine du transport.

 

 

Mais cette dynamique doit être poursuivie, surtout dans la perspective d’ouverture prochaine du réseau à d’autres opérateurs, ou de l’émergence des nouveaux acteurs de la mobilité que sont les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Pour les affronter, la SNCF compte sur son formidable patrimoine historique de données, tels que ses horaires, les interventions réalisées sur ses 15 000 trains, 30 000 kilomètres de voies, ou ses 3 000 gares. 

 

L’exploitation de ces Data s’oriente dorénavant selon trois axes : sécurité, robustesse et information. Pour la sécurité, l’application Lidor permet, grâce à des capteurs, de scanner et de cartographier en 3D l’ensemble des éléments d’infrastructure (rails, poteaux caténaires, signalisation, ouvrages d’art…). 

 

De son côté, Vibrato est une application qui utilise les accéléromètres et gyroscopes embarqués sur les tablettes des conducteurs pour mesurer en temps réel les vibrations survenues en ligne. Elle doit permettre de déclencher au plus vite des interventions de maintenance adaptées. 

 

Enfin, Data-flux Voyageurs est un outil d’analyse des données des habitudes des clients à partir de leur parcours géolocalisé. Elle permet ainsi de mieux anticiper les besoins des clients, afin de mieux les informer et au plus tôt. Dès le mois d’octobre, Data-flux pourra également détecter les itinéraires récurrents et envoyer des alertes personnalisées aux voyageurs en cas de perturbation.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload