Dernières actualités …

Alstom-Siemens : l’œil critique de la Commission

Côté conséquences sur la concurrence, la fusion Alstom-Siemens n’irait pas de soi. C’est l’opinion de Margrethe Vestager, Commissaire chargée de la politique de Concurrence auprès de la Commission européenne, dont les propos ont été récemment relatés par le site néerlandais RailTech.com. 

 

Des réticences liées au fait qu’alors que « les trains et les équipements de signalisation sont essentiels pour les transports en Europe […] l’acquisition d’Alstom par Siemens (sic !) [devrait] limiter le choix des opérateurs ferroviaires européens [du côté de leurs] fournisseurs et [des] produits innovants ». Et aussi pousser à une certaine hausse des coûts de ces produits en raison d’une moindre concurrence sur le marché de l‘industrie ferroviaire.

 

 

La Commissaire s’alarme aussi de l’impact géographique de l’opération en termes de sites industriels concernés sur le territoire de l’Union européenne. Tandis qu’elle estime que la menace de nouveaux concurrents de taille mondiale, principalement celle du géant ferroviaire chinois CRRC qui, selon les deux partenaires, justifierait à elle seule la fusion, n’apparaîtrait pas vraiment « crédible dans un futur proche ».

 

Dans ces conditions, la direction européenne de la Concurrence a décidé de se donner un délai supplémentaire afin de pouvoir mener une enquête plus approfondie sur les effets de l‘opération. Et elle donnera sa décision avant le 21 novembre 2018.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale